Accueil ActualitésActualités Altcoin

Le Japon serait en retard sur la Chine en matière de blockchain et de CBDC

Par Tim Alper
Le Japon serait en retard sur la Chine en matière de blockchain et de CBDC 101
Source: Adobe/Alexandr Blinov

Selon un expert japonais, le Japon pourrait avoir jusqu'à six ans de retard sur la Chine en ce qui concerne l’avancement de sa monnaie numérique.

Selon un article publié par le média japonais Record China, l'ancien directeur de Pan Pacific et observateur de longue date de la Chine, Yusuke Takano, la Chine est en train d’essayer de "prendre la tête du secteur de la blockchain au niveau mondial grâce à un effort national concerté".

M. Takano a affirmé que si le Japon faisait clairement des efforts dans le secteur de la blockchain, ceux-ci étaient souvent dérisoires par rapport à ceux déployés dans l'Empire du Milieu.

Le chroniqueur a déclaré qu'un coup d'œil aux rapports des conférences blockchain prouvait la sincérité de Pékin dans le domaine. Il a souligné que bien qu'un événement majeur co-organisé par le régulateur financier en chef, l'Agence des services financiers, et le groupe de médias Nikkei ait eu lieu en août au Japon, quatre événements blockchain majeurs ont eu lieu en Chine au cours du même mois.

De plus, quatre autres grandes conférences de ce type doivent avoir lieu en Chine avant la fin de l'année, tandis que Tokyo devra peut-être attendre 2021 pour organiser la prochaine conférence de ce type.

En ce qui concerne les progrès de la monnaie numérique de la banque centrale (CBDC), Pékin a également le dessus, a ajouté le chroniqueur, la banque centrale chinoise a par exemple lancé une unité de recherche CBDC dès 2014.

M. Takano a noté qu'une série d'articles ont été publiés sur des sites web chinois affiliés à l'État ces derniers temps, soulignant les similitudes entre le yuan numérique et les plateformes de paiement électronique comme WeChat Pay et Alipay, un signe possible qu'un déploiement est imminent.
La Banque centrale populaire de Chine (PBoC) a parlé de remplacer l'argent liquide par la monnaie numérique dès janvier 2016, et c'est à ce moment que le projet de yuan numérique a été lancé "pour de bon", a noté M. Takano.

Il a ajouté qu'à la mi-2018, les chaînes de télévision publiques chinoises avaient diffusé une série de programmes dénonçant les cryptomonnaies, mais vantant les mérites de la technologie blockchain: “no-coin blockchain technology”.

Le chroniqueur a noté que la Chine a été relativement transparente quant à ses objectifs de refuser de traiter les crypto-actifs et de publier sa CBDC ainsi que de tenter de devenir le leader mondial dans l'industrie blockchain.

Il a écrit,

"La stratégie de la Chine en matière de blockchain est claire."

L'auteur a noté que des projets blockchain pratiques et concrets "tels que les soins de santé et le trading sont déjà en cours" en Chine.

En revanche, le Japon a fait des allers-retours avec sa propre politique concernant sa CBDC, les projets d'émission de yens numériques ne démarrant véritablement que cette année. Les progrès en matière de blockchain au Japon ont également été plus lents qu'en Chine.

L'auteur a conclu en posant la question suivante,

"Le Japon a commencé son projet CBDC avec six ans de retard sur la Chine. Seuls les experts prêtent vraiment attention aux conférences blockchain relativement peu nombreuses qui se tiennent au Japon. Le Japon va-t-il réagir?”.

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour acheter des cryptomonnaies à travers le monde:

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles