La FCA souligne que les memecoins pourraient enfreindre certaines règles

Benoit de Jessey
| 3 min de lecture

La FCA a décidé de prendre des mesures pour réguler la manière dont les actifs numériques sont promus. Un acteur inattendu est entré en scène : les mèmes. Ces images humoristiques, largement partagées sur les réseaux sociaux, ont pris une importance croissante dans la promotion des crypto-monnaies.

Un nouveau regard sur les promotions financières 

La Financial Conduct Authority (FCA), l’autorité de régulation financière du Royaume-Uni, a récemment annoncé son intention de moderniser les directives sur les promotions financières. Cette initiative vise à refléter l’évolution des pratiques de promotion en ligne, notamment l’utilisation croissante des mèmes et des influenceurs pour promouvoir les produits et services financiers. 

La FCA a reconnu l’augmentation significative de la notoriété des « finfluenceurs » (contraction de financial influencer) et le potentiel de préjudice pour les consommateurs qui en découle. En réponse, elle a collaboré avec l’Advertising Standards Authority pour éduquer les consommateurs et les influenceurs sur les risques associés à la promotion de produits financiers. 

Les mèmes dans le viseur de la FCA 

Les mèmes ont le potentiel d’influencer fortement les opinions et les comportements des consommateurs. Cependant, cette influence peut également être problématique, car les mèmes peuvent parfois véhiculer des informations trompeuses ou simplifier à l’extrême des concepts financiers complexes. 

La FCA a reconnu ce problème et a inclus les mèmes dans sa nouvelle réglementation. Selon les nouvelles directives, les mèmes qui font la promotion de produits financiers sont considérés comme des promotions financières et sont donc soumis aux mêmes règles que les autres formes de publicité financière. Cela signifie que les mèmes doivent désormais inclure des avertissements de risque appropriés et ne pas présenter d’informations trompeuses.

 

Quel impact pour les consommateurs ? 

Les nouvelles directives de la FCA ont été conçues avec l’intérêt des consommateurs à l’esprit. En effet, l’objectif principal de ces réglementations est de protéger les consommateurs contre les pratiques de promotion potentiellement trompeuses et de leur fournir les informations nécessaires pour prendre des décisions d’investissement éclairées. 

L’un des principaux changements concerne l’introduction d’avertissements de risque clairs. Ces avertissements doivent être inclus dans toute promotion de produits financiers, y compris les crypto-monnaies. Ils sont destinés à informer les consommateurs des risques potentiels associés à l’investissement dans ces produits. 

Par ailleurs, la FCA a également introduit une période de réflexion de 24 heures pour les investisseurs novices.Cette période de réflexion donne aux investisseurs le temps de considérer leur décision d’investissement sans être sous pression. Cela peut aider à prévenir les décisions d’investissement impulsives qui pourraient entraîner des pertes financières. 

Un autre changement majeur est l’interdiction des incitations à investir dans la crypto-monnaie, pouvant souvent être trompeuses et encourager les consommateurs à investir sans comprendre pleinement les risques. En interdisant ces pratiques, la FCA vise à protéger les consommateurs contre les pratiques de marketing potentiellement trompeuses.

Enfin, la FCA a également travaillé avec l’Advertising Standards Authority pour éduquer les consommateurs sur les risques associés à la promotion de produits financiers. Cela comprend la création d’une infographie, l’organisation de tables rondes et d’événements en direct pour sensibiliser à la possibilité de préjudice.

Ces nouvelles directives visent à créer un environnement plus sûr pour les consommateurs qui investissent dans la crypto-monnaie. Elles visent à garantir que les consommateurs disposent des informations nécessaires pour prendre des décisions d’investissement éclairées et à les protéger contre les pratiques de promotion potentiellement trompeuses. 

Source : FCA