Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Pas besoin que les monnaies fiduciaires échouent pour que Bitcoin s’envole

Par Tim Alper
Saifedean Ammous
Source: Fundación Rafael del Pino.

Les monnaies fiduciaires doivent-elles échouer pour que les cryptomonnaies puissent vraiment décoller ? Pour de nombreux experts de la crypto qui espèrent un effondrement monétaire et une révolution numérique alimentée par les cryptos, la domination du Bitcoin (BTC) semble impossible sans une perte massive de confiance du public dans la monnaie conventionnelle.

Beaucoup espèrent maintenant que l'hyperinflation de type "planche à billets" puisse être accélérée par les retombées économiques de la pandémie du coronavirus et permettra au Bitcoin de se hisser rapidement au sommet.

Mais un éminent analyste a affirmé que ce n'est peut-être pas le cas après tout et qu'une crise d'hyperinflation de l'argent n'est peut-être pas une condition nécessaire à l'acceptation du BTC par le grand public.

Cette affirmation a été faite par Saifedean Ammous, ancien professeur d'économie à l'Université libano-américaine, et auteur du livre The Bitcoin Standard.

Lire aussi: Interview de Saifedean Ammous, auteur du Bitcoin Standard.

Dans une interview vidéo de CoinScrum, Ammous a déclaré

"L'hyperinflation n'est pas forcément nécessaire pour que le Bitcoin prenne son envol. Je pense que le Bitcoin peut le faire sans qu'il y ait d'hyperinflation".

Inversement, il a déclaré :

"l'hyperinflation peut avoir lieu sans qu’il n’y ait aucun rapport avec la popularité du Bitcoin".
Ammous a déclaré que la popularité du Bitcoin s'accélérerait s’il "continuait à prendre de la valeur et continuait à augmenter" le "volume quotidien des transactions effectuées à l'échelle internationale".

Si cela devait être le cas, le Bitcoin "gagnerait en importance", quel que soit ce qui se passe du côté des monnaies fiduciaires. Toutefois, Ammous a concédé que si une hyperinflation devait se produire, de nombreuses personnes chercheraient probablement à acheter du Bitcoin dans le but de "sortir leur argent du pays".

Selon lui, le chemin vers la domination du BTC n'implique pas forcément une soudaine apocalypse des monnaies fiduciaires, affirme-t-il.
Il est également apparu relativement méfiant à l'égard des monnaies numériques des banques centrales (CBDC) et de leurs chances de perturber la scène économique mondiale.

L'auteur a déclaré que les CBDC étaient "essentiellement un vaporware", car la plupart des fiats étaient déjà des monnaies numériques, mais n’en avaient pas le nom.

Il a affirmé,

"Il n'y a pas de de nouvelles fonctionnalités qui sont ajoutées quand les CBDC sont mises en place. Il se peut que l'application de votre téléphone soit directement connectée à la Réserve fédérale, sans passer par votre banque locale".

Vous pouvez regarder l'interview complète, ainsi que l'épisode complet de l'émission Coinscrum Markets ici:

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour acheter des cryptomonnaies à travers le monde:

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles