23 janv. 2021 · 9 min read

Fort Knox: de l’or sous haute protection

Cet article de Cryptonews vous est présenté par VeraCash, pour payer avec de l'or en toute transparence.

Photo: Adobe

Dans notre série d’articles autour de l’or, nous vous avons déjà parlé de cette fascinante période de l’histoire des États-unis qu’a été la ruée vers l’or californienne. Nous allons évoquer ici un endroit qui fascine depuis des décennies, et il y a de quoi, Fort Knox.

Si vous êtes un fan de James Bond, ce nom vous fera immanquablement penser au livre et au film Goldfinger. Fort Knox y est en effet pris d’assaut dans cet épisode des aventures du plus célèbre des agents secrets. Pour le grand public, ce nom évoque surtout la plus insaisissable des réserves d’or au monde.

Photo: commons.wikimedia.org

Un camp militaire… en or

Avant d’être une impénétrable forteresse, Fort Knox a commencé par être un camp militaire, construit en 1918 que l’on trouve dans le Kentucky. Il faudra attendre 1937 pour que le gouvernement fédéral américain choisisse d’y entreposer la réserve d'or des États-Unis. Il faut dire que quatre ans plus tôt, le président Franklin D. Roosevelt a décidé que les particuliers américains n’avaient plus le droit de posséder des pièces d'or, des lingots d'or (gold bullion), pas plus que des gold certificates. Ils n’avaient pas d’autre choix que de vendre leurs avoirs en or à la réserve fédérale.

Résultat: la valeur de l'or détenue par la réserve fédérale est passée de 4 milliards de dollars à 12 milliards entre 1933 et 1937. C’est en 1936 que le gouvernement fédéral décide de protéger cette importante réserve d'or dans un endroit hautement sécuritaire. Pas fou, le Département du Trésor construit donc cette année-là le dépôt Bullion à Fort Knox sur des terrains qui appartenaient à l'US Army. C’est ainsi que naît le célèbre Gold Vault (coffre d'or) qui a coûté la bagatelle de 560 000 dollars de l'époque.

United States Bullion Depository / Photo: www.usmint.gov

Une sécurité absolue

Le coffre de Fort Knox / Photo: historydaily.org

Si vous avez comme projet de pénétrer dans Fort Knox, nous ne pouvons que vous souhaiter beaucoup de courage! Sa réputation de forteresse inviolable est tout à fait justifiée. Pour protéger son magot doré, le gouvernement américain n’a en effet pas lésiné. Murs de granite protégés par une porte anti-explosion qui pèse pas moins de 22 tonnes, agents affectés au dépôt qui doivent composer deux combinaisons séparément pour ouvrir les portes, clôtures entourant le complexe qui est par ailleurs gardé par l'United States Mint Police et c’est sans compter les alarmes, la vidéo-surveillance, les micros, les champs de mines, les fils barbelés, les clôtures électrifiées, et quelques hélicoptères AH-64 Apache ainsi que la 3rd Brigade Combat Team de la 1re division d'infanterie, soit un total de 30 000 soldats (avec leurs chars et leurs véhicules de transport de troupes blindés). Si vous avez toujours envie de braquer Fort Knox en sachant ça...

Non seulement Fort Knox est impénétrable, mais le gouvernement s’est fait un point d’honneur de limiter les visites au strict minimum pour des raisons de sécurité évidentes. Aucun visiteur ne peut en effet passer les grilles d'entrée. La seule exception qui a été faite, c’était le 23 septembre 1974, jour où une inspection par des membres du Congrès et des médias a été organisée.

Plus de la moitié de l’or américain

Photo: Adobe

En juillet 2019, il y avait à Fort Knox 4 583 tonnes de réserves d'or, ce qui représente pas moins de 210,8 milliards de dollars américains. C’est tout simplement plus de la moitié (56,35%) des réserves d'or du pays.

Il faut savoir que les lingots d'or qu’on y trouve font environ sept pouces (17,7 cm) de long et contiennent l'équivalent d'environ 12,4 kg d'or pur. Cela dit, leur composition diffère. “Les lingots fabriqués à partir de menthes d'or contiennent au moins 99,5% d'or fin, tandis que les lingots, fabriqués à partir de pièces d'or fondues, ont la même composition que les pièces à partir desquelles ils ont été fabriqués”, précise Wikipédia. À l’origine, le dollar était adossé à cet or, mais ce n’est plus le cas depuis 1971, date de la fin de l'étalon-or (1971).

Faits amusants

  • Il n’y a pas eu que de l’or à Fort Knox. La célèbre forteresse a en effet abrité une des quatre copies de la Magna Carta qui avait été envoyée pour être exposée à la Foire internationale de New York (1939-1940).
  • C’est également à Fort Knox qu’ont été conservés trois exemplaires de la bible de Gutenberg et certains des discours du président Abraham Lincoln.
  • C’est encore à Fort Knox que furent mis à l’abri dix Double Eagle de 1933. Les Double Eagle de 1933 sont des pièces de vingt dollars en or qui furent frappés à partir de 1907 (il n’y en a eu que 445 500) et qui possédaient la particularité de n’avoir jamais été mis en circulation. D’ailleurs, un exemplaire de cette pièce a explosé tous les records chez Sotheby's; un Double Eagle a en effet été acheté 7,59 millions de dollars en 2002, le montant le plus élevé de tous les temps lors d'une vente aux enchères de pièce de monnaie.
  • Enfin, pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre froide, Fort Knox a abrité un stock de morphine et d'opium. Pourquoi? Car à l’époque, avant l’invention des antidouleurs synthétiques, la production d'analgésiques dépendait de l'approvisionnement en opium.
  • La plus grande réserves d'or à Fort Knox était de 649,6 millions d'onces, le 31 décembre 1941.
  • La structure et le contenu réels de l'installation ne sont connus que de quelques-uns, et personne ne connaît toutes les procédures d'ouverture de la chambre forte.
  • Le premier or est arrivé à Fort Knox en 1937... par la poste!

    Arrivée de l'or par la poste américaine / Photo: www.usmint.gov

Bitcoin: des millions de Fort Knox

L’existence même d’une structure comme Fort Knox ne peut que nous interroger sur la question de la sécurité de l’or. Le précieux métal doit être protégé physiquement et on vient de le voir, c’est tout un arsenal de mesures sécuritaires qui doivent être mises en œuvre pour en assurer l’intégrité. Cependant, quel que soit l’actif que l’on possède, il faut en assurer la protection. Si vous avez de l’or, vous allez en confier la protection à un tiers ou devoir faire le travail vous-même en investissant dans un coffre-fort par exemple. C’est la même chose pour le Bitcoin. La différence, et non des moindres, c’est que vous devez vous-même protéger vos avoirs en BTC. Chaque personne qui possède des bitcoins sur la planète devrait, dans un monde idéal, en assurer lui-même la sécurité. Ceux qui les laissent sur un exchange n’ont pas vraiment compris le concept de souveraineté monétaire et ne doivent pas connaître non plus la phrase “Not your keys, not your bitcoins” (Si vous ne possédez pas vos clés privées, vos bitcoins ne vous appartiennent pas vraiment).

Il n’y a pas de Fort Knox avec Bitcoin. Il n’existe pas un endroit où des millions de BTC seraient stockés et protégés par une entité. Et c’est très bien ainsi, car avec Bitcoin et son caractère décentralisé, il revient à chaque utilisateur du réseau d’assurer la protection de ses BTC. Il n’y a donc pas un crypto-Fort Knox, mais bien des millions. Chaque portefeuille Bitcoin est un mini Fort Knox. Et bien que cela soit difficile à faire, il est plus “facile” d’attaquer le vrai Fort Knox et de repartir avec tout l’or qu’il contient que d’attaquer les millions de portefeuilles Bitcoin.

La preuve est que quand on concentre dans un seul endroit une grande quantité de bitcoins, comme c’est le cas avec les échanges cryptos, on s’expose à du piratage et le nombre d’exemples d’échanges cryptos qui se sont fait dévaliser ne manquent malheureusement pas, car les plateformes deviennent dès lors des Fort Knox numériques et donc vulnérables.

Bitcoin, considéré de plus en plus et à juste titre comme de l’or numérique, invite chaque utilisateur à devenir sa propre banque, son propre Fort Knox. Mais pour ceux qui veulent croiser les deux mondes, l’or physique et l’or numérique, il existe des cryptomonnaies comme VeraOne qui permettent de posséder vraiment de l'or. C’est la rencontre d'une valeur refuge et tangible avec la technologie blockchain.

Pour plus d’information sur VeraOne lisez notre article ici.