FTX trouve un accord de 175 millions de dollars avec les entités de Genesis

Antoine Palloteau
| 3 min de lecture

L’ancienne plateforme d’échange FTX et le prêteur de crypto-monnaies Genesis, qui était en lien étroit avec la plateforme avant le crash de novembre dernier, ont trouvé un accord. Genesis a accepté de payer 175 millions de dollars à l’exchange

Un court rappel sur l’affaire FTX 

Au moment de sa chute, FTX était la deuxième plateforme d’échange de crypto-monnaies la plus importante derrière Binance – en termes de fonds bloqués par les utilisateurs. 

En novembre 2022, suite à une crise de liquidité sur son jeton nommé “FTT” ou “FTX token”, la plateforme avait suspendu tous les retraits. Selon le New York times et des sources proches de l’affaire, c’est plus de 8 milliards de dollars qui furent perdus dans cet effondrement. 

Selon Forbes, plus de 9 millions d’utilisateurs possèderaient toujours des fonds bloqués chez FTX. En ce qui concerne les cinquante plus gros investisseurs présents sur la plateforme, 3 milliards de dollars leur seraient dûs. 

FTX et Genesis, quels liens ?

Genesis est un service de trading et de prêt crypto appartenant à la société Digital Currency Group (DGC). 

FTX et Genesis étaient deux entités proches, Genesis possédant 175 millions de dollars bloqués sur FTX au moment où cette dernière a suspendu les retraits en novembre 2022. 

Mais justement, suite à des cataclysmes comme celui-ci, Genesis a fini par déposer le bilan fin janvier 2023

Désormais, FTX accuse Genesis d’avoir été l’une des causes principales des problèmes financiers rencontrés par la plateforme d’échange. La nouvelle administration FTX (post-faillite) déclarait que Genesis était ” l’un des principaux fonds d’alimentation de FTX et un élément essentiel de son modèle d’entreprise frauduleux “. Conséquence de cela : cette nouvelle administration FTX réclame 4 milliards de dollars à Genesis. 

L’accord entre FTX et Genesis fait réagir les créanciers 

Contre toute attente, l’accord récemment trouvé prévoit que Genesis paiera 175 millions de dollars à FTX en échange d’un abandon de toutes les réclamations que FTX a contre Genesis. Si l’accord doit encore être approuvé par le tribunal, John J. Ray, nouveau PDG de l’ancien exchange déclarait avoir trouvé un accord “équitable et juste”. 

Mais ceci n’est pas l’avis de tout le monde. Les créanciers de FTX sont mécontents de l’accord car ils estiment qu’il ne leur procure pas une juste compensation. Ils affirment que Genesis est responsable de la faillite de FTX et que la société devrait payer beaucoup plus que 175 millions de dollars. 

Sur X (anciennement Twitter), le groupe de défense des utilisateurs de FTX appelé “FTX 2.0 Coalition” dénonce cet accord qui ne leur semble, ni juste, ni équitable :

“Passant de 3,9 milliards de dollars à 2 milliards de dollars, il s’agit sans doute de la plus mauvaise deal à ce jour”.

Les créanciers ont également exprimé leur inquiétude quant au fait que l’accord ne protège pas leurs intérêts. Ils craignent que l’accord permette à Genesis de s’échapper avec des actifs qui leur appartiennent. Très concrètement, ils demandent à  l’Official Committee of Unsecured Creditors of FTX (UCC) de contester l’accord. Ils s’inquiètent en effet d’un très probable transfert par Alameda – société sœur de FTX – d’importants fonds des clients de FTX vers Genesis en 2022.

En résumé, si un accord a été trouvé en interne entre les deux entités, celui-là ne semble pas convenir aux créanciers et anciens utilisateurs de la plateforme. Il reste donc à savoir ce que décidera la juge si la UCC s’oppose officiellement à cet accord.  

Source : Cointelegraph