FTX : divulguer la liste “précieuse” de clients pourrait faire chuter sa valeur à la revente

Siméon Allegaert
| 2 min de lecture

Selon l’un des membres de l’équipe de restructuration de FTX, la liste des quelques neuf millions d’anciens utilisateurs de la plateforme, désormais en faillite, serait extraordinairement précieuse, si bien que cette dernière pourrait faire drastiquement chuter la valeur de l’exchange (qui était autrefois en position dominante de l’écosystème crypto) si jamais elle était divulguée.

Dans un rapport d’audience du tribunal publiée à la date du 8 juin, un associé de la banque d’investissement Parella Weinberg dénommé Kevin Cofsky et mandaté par FTX, a déclaré que si les concurrents parvenaient à connaître les clients de la plateforme, cela porterait fortement préjudice aux efforts de restructuration de l’exchange.

Kevin Cofsky est membre d’une équipe dont l’objectif principal est de maximiser la valeur de ce qui reste de FTX, avec en ligne de mire une potentielle vente de la plateforme d’échange. À ce propos, celui-ci souligne et indique au nom de la banque d’investissement en charge du dossier :

« Nous sommes convaincus que la liste des clients existants est extraordinairement précieuse, cela en raison de nos analyses et de nos observations relatives aux coûts spécifiquement associés à la clientèle au sein des entreprises proposant des solutions blockchain. »

La liste des clients est actuellement placée sous séquestre, mais une objection à cette décision a été déposée par plusieurs médias importants, notamment Bloomberg, le Financial Times, le New York Times et la société mère du Wall Street Journal, Dow Jones & Company. Ces entités médiatiques ont fait valoir que la presse et le public disposent d’un droit fondamental en matière d’accès aux dossiers concernant les faillites.

Selon Kevin Cofsky, la plateforme FTX a engagé un processus visant à solliciter l’intérêt d’éventuels acheteurs ou investisseurs en vue d’un nouveau lancement de la plateforme, ce qui explique pourquoi cette liste d’anciens clients suscite autant de convoitise à l’heure actuelle. Kevin Cofsky ajoute :

« Il est tout à fait certain que la divulgation de ces informations nuirait grandement aux capacités du débiteur ayant pour souhait d’optimiser autant que possible la valorisation de la plateforme FTX. »

Kevin Cofsky estime que même si la plateforme d’échange n’est pas revendue ou ne trouve pas de repreneur, une relance de celle-ci dans ce qu’il désigne comme un FTX de seconde génération, en conformité totale avec les régulations en cours, pourrait permettre aux créanciers de percevoir une partie des fonds ayant été perdus avec l’effondrement de l’écosystème FTX.

Si vous désirez en savoir plus sur FTX, n’hésitez pas à consulter nos articles sur le sujet : 

Source : Court Listener