FTX : le juge décide que les noms des millions de clients peuvent rester cachés

Benoit de Jessey
| 3 min de lecture

Dans un monde où la transparence est souvent considérée comme une vertu, une récente décision de justice a mis en lumière la nécessité de préserver la confidentialité dans certaines circonstances. La plateforme d’échange de cryptomonnaies FTX, en faillite, a obtenu l’autorisation de garder les noms de ses clients secrets, une décision qui soulève des questions sur l’équilibre entre transparence, sécurité et respect de la vie privée.

Une décision inédite

Le juge John Dorsey, siégeant à Wilmington, dans le Delaware, a tranché en faveur de FTX, permettant à l’entreprise de supprimer définitivement les noms de ses clients individuels de tous les dépôts judiciaires relatifs à son cas de faillite. Cette décision fait suite à des contestations de la part de plusieurs médias et du curateur dédié à cette faillite aux États-Unis. Le chapitre 11 est une disposition du code de la faillite américain qui permet à une entreprise en difficulté de se restructurer tout en continuant à fonctionner. Le curateur joue un rôle de surveillance dans ce processus, veillant à ce que l’entreprise respecte les règles de la faillite et agisse dans l’intérêt de ses créanciers. Le juge Dorsey a motivé sa décision en affirmant que les identités des clients constituent un “secret commercial” et que ces derniers doivent être protégés contre d’éventuelles arnaques.

La sécurité avant tout

La décision du juge Dorsey souligne l’importance de la protection des clients dans ce cas.

“C’est la question la plus importante ici”

“Je veux m’assurer qu’ils sont protégés et qu’ils ne tombent pas victimes de types d’arnaques qui pourraient se produire.”

Juge Dorsey

Cette préoccupation pour la sécurité des clients est d’autant plus pertinente dans le contexte de l’industrie des cryptomonnaies, où les arnaques et les vols de données sont malheureusement courants. En effet, la nature décentralisée et largement non réglementée des cryptomonnaies peut rendre les utilisateurs particulièrement vulnérables aux acteurs malveillants. La décision du juge Dorsey reflète une prise de conscience de ces risques et une volonté de protéger les consommateurs.

Une ressource précieuse

Kevin Cofsky, partenaire de la banque d’investissement Perella Weinberg Partner -chargée d’explorer les opportunités de marchés pour le groupe FTX- a souligné que la liste des clients de FTX pourrait s’avérer précieuse dans le cadre d’une vente d’actifs ou d’une réorganisation. Cette perspective soulève des questions intéressantes sur la valeur des données clients dans l’économie numérique actuelle.

Des exceptions à la règle

Néanmoins, cette décision ne s’applique pas à tous les clients de FTX. Les clients du Royaume-Uni ne sont pas inclus dans cette décision, et pour les clients institutionnels, une prolongation de 90 jours a été accordée.Cette distinction entre les clients individuels et institutionnels reflète une reconnaissance du fait que ces deux types de clients peuvent avoir des besoins et des vulnérabilités différents en matière de protection des données. 

La décision du juge Dorsey dans l’affaire FTX souligne l’importance de la confidentialité et de la sécurité des clients dans l’industrie crypto. Alors que la transparence est souvent considérée comme une nécessité dans le monde des affaires, ce dossier rappelle que la protection des clients et de leurs données doit toujours être une priorité. Dans un monde de plus en plus numérique, où les données sont souvent considérées comme le nouvel “or”, cette décision pourrait bien faire jurisprudence pour les affaires à venir.

Sources : AP