Accueil Actualités

Le G20 envoie un signal positif au marché des cryptos

Par Sead Fadilpašić
Le G20 envoie un signal positif au marché des cryptos 101
Source: G20 Argentina

Les crypto-actifs peuvent apporter des « bénéfices significatifs » au système financier, ainsi qu'à l'économie en général, mais il est nécessaire d’instaurer un monitoring « vigilant ». Cela faisait partie des conclusions de la troisième réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G20 à Buenos Aires.

Après la réunion, qui s'est tenue le week-end dernier, un communiqué a été publié qui évoquait, entre autres, les crypto-actifs et leur impact sur le système financier et l'économie en général.

Le document souligne également que les crypto-actifs ne présentent pas un risque pour la stabilité financière mondiale, du moins pas pour l'instant. « Nous apprécions les mises à jour fournies par le Conseil de stabilité financière ainsi que par le SSBG [Cadre pour une croissance forte, durable et équilibrée] et nous attendons avec impatience leurs travaux complémentaires afin de monitorer le risque potentiel des crypto-actifs, ce qui permettra d’évaluer les réponses multilatérales à apporter le cas échéant ».

Le Conseil de stabilité financière a récemment publié un rapport qu'il a remis aux ministres des Finances et aux gouverneurs des banques centrales du G20, dans lequel il affirme que les crypto-actifs ne menacent pas actuellement la stabilité financière mondiale, mais qu'un contrôle vigilant est nécessaire.

Le communiqué publié ce dimanche stipulait que cette nouvelle technologie pouvait être considérée comme une force de changement positif, mais il a également mis en lumière différents problèmes qui pourraient en découler.

Il s'agit notamment de la protection des consommateurs et des investisseurs, de l'intégrité du marché, de l'évasion fiscale, du blanchiment d'argent, ainsi que du financement du terrorisme.

« Il manque aux crypto-actifs les attributs clés des monnaies souveraines », peut-on lire sur le communiqué.

Le document indique en conclusion que « nous réitérons nos engagements de mars relatifs à la mise en œuvre des normes du Groupe d'Action Financière et nous lui demandons de clarifier en octobre 2018 comment ses normes peuvent s'appliquer aux actifs cryptographiques ».

Le communiqué a été accepté par tous les pays membres du G20. Il a été rédigé par 57 délégués, y compris des ministres, des gouverneurs de banques centrales et des hauts représentants d'organisations internationales.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles