Accueil ActualitésActualités Blockchain

Les jeux vidéo pourraient stimuler l’adoption des cryptos… à condition que les jeux soient bons

Par Sead Fadilpašić

Même si les jeux peuvent devenir un excellent moyen d'encourager l'adoption des cryptos, les gens ne jouent pas à des jeux simplement parce qu'ils sont en cryptos, dit un investisseur.

Arianna Simpson, fondatrice d'un fonds d'investissement axé sur les cryptomonnaies et les actifs numériques, Autonomous Partners a tweeté que les jeux sont beaucoup plus que cela aujourd'hui: ils sont un monde virtuel avec leur propre divertissement interne. Elle a partagé quelques réflexions sur les cryptos dans les jeux :

  • De nouvelles personnes doivent arriver "si l'on veut que cette industrie devienne plus que ce même groupe de personnes qui se parlent les unes avec les autres" ;
  • La crypto est une fonctionnalité optionnelle dans le jeu, pas le produit, et comme les joueurs se concentrent sur le plaisir, la crypto ne devrait pas être une priorité pour les développeurs, c’est la création d'un jeu amusant qui devrait en être une. Cependant, la crypto peut être un atout majeur pour les développeurs ;
  • Le jeu est l'un des moyens “de faire venir une nouvelle vague de personnes vers les cryptos";
  • Les utilisateurs n'adopteront pas les jeux simplement parce qu'ils utilisent les cryptos, car "le joueur moyen ne se soucie pas du trading des actifs" ;
  • Les actifs tokenisés peuvent être un outil pour améliorer le gameplay, car ils permettent la propriété individuelle des actifs, une transparence accrue, une meilleure expérience utilisateur/coûts de trading, etc.

Quant à la façon dont elle en est arrivée à ces conclusions, l'investisseur explique que si le modèle dominant au début des années 2000 était le jeu payant, utilisé par les jeux massivement populaires tels que Call of Duty, World of Warcraft et Fifa, un changement rapide s'est produit en quelques années seulement. Déjà en 2009, un modèle de monétisation gratuite, free-to-play (FtP), dans lequel les créateurs de jeux gagnent de l'argent en vendant ou en émettant des actifs dans le jeu (via des magasins), a été lancé sur le marché avec League of Legends, suivi par Dota et Fortnite. "5 des 6 meilleurs jeux sont maintenant en FtP", affirme la fondatrice.

Lire aussi: L’intelligence artificielle de DeepMind (Google) plus forte que les humains à StarCraft II.

Simpson explique l'économie et la psychologie derrière tout cela: comme le jeu est gratuit, l'achat volontaire de quelques articles ne semble pas cher, et les gens sont "plus susceptibles de faire plusieurs petits achats qu'un seul gros achat". De plus, les actifs sont purement esthétiques, non pas dans le but d'améliorer les performances de quelque manière que ce soit, mais bien de "signaler l'expertise".

Simpson pense que les joueurs trouveront un moyen d'échanger les actifs contre des cadeaux, généralement en P2P (paire-à-paire), sur les échanges d'actifs officiels avec 15% de commission, ou via des sites commerciaux tiers risqués. Elle ajoute que :

  • Le trading rend probablement le jeu moins amusant;
  • Il n'en reste pas moins qu'un trading d'actifs approprié est en demande ;
  • La confiance dans les jeux n'est pas brisée, et les créateurs de jeux n'inondent pas le marché d'actifs ou ne suppriment pas les comptes d'utilisateurs.

Il y a des gens qui ne sont pas nécessairement en désaccord avec le point de vue de Simpson, mais pensent cependant que cela se fera sur le long terme. Certains autres sont totalement d’accord avec elle, comme David Nage, directeur chez Arca Funds, une société de gestion de placements. Il dit qu'il a parlé toute l’année "de l'intersection de jeux comme Fortnite et PlayerUnknown's Battlegrounds et de l'adoption des actifs numériques", ajoutant que "des millions de personnes utilisent quotidiennement "de la monnaie numérique de jeu" pour acheter des skins, etc.

De nombreux développeurs sont en train de travailler sur des jeux intégrant le paiement des cryptos. C’est le cas de Bitcoin Bounty Hunt et de Lightnite.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles