Le géant EY a investi 1.4 milliard de dollars dans l’IA pour lancer sa nouvelle plateforme

Siméon Allegaert
| 2 min de lecture

Ernst & Young (EY), l’un des cabinets d’audit financier et de conseil les plus importants à l’échelle mondiale, a récemment annoncé le développement d’une nouvelle plateforme destinée à proposer divers services à ses clients. D’après l’annonce de l’entreprise, cette nouvelle plateforme aura la particularité de s’appuyer sur la technologie de l’intelligence artificielle.

Ernst & Young : une firme majeure de l’écosystème financier qui amorce un virage vers l’intelligence artificielle

Dans le cadre d’un billet publié le mercredi 13 septembre, l’entreprise londonienne a révélé qu’elle avait investi près de 1,4 milliard de dollars dans les technologies liées au domaine de l’intelligence artificielle pour sa nouvelle plateforme. Cette dernière sera désignée comme EY.ai et aura pour objectif principal d’assister les clients d’Ernst & Young à transformer leurs entreprises et intégrer les technologies AI au sein de leurs activités.

EY.ai met en place un écosystème englobant un large éventail d’outil disposant de capacités commerciales et académiques en matière d’IA. Cette initiative comprend des partenariats avec certaines des organisations les plus innovantes au monde, notamment Dell Technologies, IBM, Microsoft, SAP, ServiceNow, Thomson Reuters et UiPath, ainsi qu’avec d’autres leaders émergents qui définissent l’avenir du secteur de l’intelligence artificielle.

À ce propos, EY a récemment déclaré que sa collaboration avec Microsoft lui a permis d’accéder de manière anticipée aux capacités offertes par Azure OpenAI, ainsi que ChatGPT-3 et ChatGPT-4. L’entreprise a également investi conjointement avec Dell dans Dell Generative AI Solutions, qui vise à simplifier l’adoption de l’IA générative.

Retour sur l’historique de la firme Ernst & Young

Ernst & Young se compose de quatre sociétés régionales, chacune ayant sa propre structure. Selon les données disponibles sur Statista, la firme comptabilisait en 2019 près de 245 636 employés répartis à travers le monde dans une multitude de sous filiales. Il s’agit d’un montant extrêmement important qui souligne l’importance de l’entreprise sur la scène internationale. 

En outre, il est crucial de noter qu’en raison de la complexité de la structure de l’entreprise, combinée à la diversité des réglementations comptables au niveau international, Ernst & Young a fait le choix de rester privée. Cela implique notamment que les actions de l’entreprise ne sont pas disponibles pour le grand public.

EY a été proactive dans l’intégration des technologies émergentes dans ses opérations internes et externes. En octobre dernier, elle a aidé une agence gouvernementale norvégienne à ouvrir un bureau dans le métavers.

Source : Cointelegraph