Accueil Actualités

Le "Goldman Sachs des cryptos" arrive

Par Fredrik Vold
Le "Goldman Sachs des cryptos" arrive 101
Source: iStock/BeeBright

Galaxy Digital LP, créé par Mike Novogratz, le célèbre banquier crypto-enthousiaste de Wall Street, fera ses débuts sur la bourse de croissance de Toronto (TSX) le 1er août.

Galaxy Digital a été créé pour être une «banque d’affaires en actifs numériques» offrant tous les services et que certains ont qualifié de «Goldman Sachs des cryptos». Les quatre secteurs d'activité sur lesquels cette nouvelle banque va se concentrer sont les actifs numériques, les investissements dans les sociétés liées à la blockchain, la gestion des investissements et le conseil aux clients.

La société commencera ses activités sous le nom de Galaxy Digital Holdings Ltd., avec le code boursier GLXY. Selon Bloomberg, Novogratz souhaite que Galaxy travaille à un niveau international, avec les bourses de Francfort, Londres et Hong Kong. Il estime par ailleurs que Gallaxy deviendra rentable dès le deuxième trimestre de 2019.

Galaxy a vendu des actions à des investisseurs dans le cadre d'un placement privé à 0,05 $US en janvier, alors que le prix du Bitcoin était à son plus haut. Novogratz reste cependant confiant que le prix du bitcoin rebondira cette année.

“En fait, je pense que nous sommes au bas du marché. Ce qui me fait dire ça, c’est l’anticipation d’un
FNB [Fonds Négocié en Bourse] qui, espérons-le, sera bientôt approuvé. Si c’est le cas, nous passerons à 10,000$ dans quelques semaines. Je ne pense cependant pas que nous puissions aller plus haut que 10,000$ parce qu'il y a comme un grand plafond à ce niveau-là », a expliqué l'ancien partenaire de Goldman Sachs à Bloomberg.

Nous vous en parlions récemment, Galaxy Digital a déjà réalisé plusieurs investissements de haut niveau, notamment dans la société de réalité virtuelle High Fidelity et dans la plateforme de crypto-actifs AlphaPoint. Toutefois, la société a enregistré une perte de 134 millions de dollars au premier trimestre cette année, en grande partie en raison de la baisse des prix des cryptomonnaies.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles