Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Google rejoint la course bancaire, soulignant l'importance de Bitcoin

Par Sead Fadilpašić
  • "Chaque entreprise de technologie veut être une banque et, à terme, une banque centrale."
  • "Le bitcoin et l'or n'ont jamais été aussi importants dans l'histoire monétaire."
Google rejoint la course bancaire, soulignant l'importance de Bitcoin 101
Source: iStock/georgeclerk

Le monde financier, où les crypto-devises tentent de changer les règles, devient encore plus intéressant et dynamique. Après que le géant des médias sociaux Facebook a lancé son service de paiement unifié, le secteur de la finance personnelle et de la banque accueillerait un autre géant de la technologie, Google. Alors que la centralisation, la confidentialité et la surveillance des données suscitent encore des inquiétudes, la communauté crypto tente de rappeler qu’il faut faire attention et que le problème peut être résolu par des cryptomonnaies décentralisées, telles que Bitcoin.

Lire aussi: Investir dans Bitcoin en 2020 et dans le futur; prix, évolution, scénarios

Le moteur de recherche le plus populaire au monde prévoit de s'associer à des banques et à des coopératives de crédit dans le cadre de son nouveau projet intitulé Cache, destiné à offrir des comptes chèques aux clients, écrit le Wall Street Journal. Le nouveau service devrait prendre son envol l’année prochaine. Il comprendra des avantages tels que des programmes de fidélisation, mais la question de savoir si des frais seront appliqués ou non fera encore l’objet de discussions.

Caesar Sengupta, directeur général et vice-président des paiements chez Google, aurait déclaré que l'approche de l'entreprise "consistera à établir un partenariat étroit avec les banques et le système financier", ce qui "pourrait être un chemin légèrement plus long mais plus durable".

Il devient de plus en plus clair que les entreprises de technologie entrent de plus en plus dans le domaine des finances personnelles. Certains le font pour utiliser la blockchain et la crypto, d'autres par souci de concurrence, souhaitant peut-être devenir des banques elles-mêmes.

Cependant, une autre raison peut être de mieux comprendre les données personnelles et précieuses. Dans le cas de Google, les comptes seront gérés par une multinationale, la banque d’investissement et société de services financiers Citigroup Inc, basée à New York, et par la Stanford Federal Credit Union. Les banques traditionnelles seront responsables des aspects financiers et de la conformité des comptes, et non de Google. Néanmoins, les sceptiques pourraient toujours se plaindre que la société sera probablement en mesure d’observer les comptes chèques des clients, et donc leurs finances et leur comportement en général.

"Si nous pouvons aider davantage de personnes à faire plus de choses de manière numérique en ligne, c’est bon pour Internet et pour nous", a déclaré Sengupta, précisant que Google n’avait pas l’intention de vendre les données de leurs clients.

Cependant, un article récent du Guardian n'aide pas le cas de Google. Selon la presse, un dénonciateur aurait déclaré que Google détenait une mémoire secrète contenant des données médicales, notamment les noms et les coordonnées détaillées de millions d'utilisateurs. Cette personne affirme travailler dans le soi-disant Project Nightingale – au sein duquel se ferait un processus de transfert secret des données médicales personnelles de près de 50 millions d'Américains depuis l’un des plus grands fournisseurs de soins de santé américains vers Google, indique l'article.

"Ils veulent tous être comme Tencent"

Dans tous les cas, les nouvelles concernant les géants de la technologie qui se lancent dans l’industrie financière n’échappent pas à l’œil vigilant de de la communauté crypto. Mati Greenspan, analyste principal de marché chez eToro, a déclaré dans son bulletin quotidien: «Maintenant que Apple Pay semble être un peu échaudé par les accusations portées contre eux, il semble que deux de leurs concurrents ont fait un bond dans l'espace des paiements», à savoir Facebook et Google. Selon Greenspan, leurs annonces "signifient qu'ils sont prêts à passer à l’attaque pour faire passer le processus des paiements à un niveau supérieur".

Lire aussi: Et les portefeuilles Bitcoin les plus sécuritaires au monde sont...

Dans le cas de Facebook, il reste à savoir si Facebook Pay «est censé être un pilote de Libra ou un remplaçant complet». Dans le cas de Google, Greenspan a déclaré: «Bien entendu, ils prévoient de laisser les détails financiers à la finance traditionnelle».

"Tout ce qui intéresse Google, ce sont vos données financières", a déclaré l'analyste.

Le groupe CoinShares, une société européenne de gestion d'actifs numériques, a publié un rapport sur les tendances de la cryptographie, qui inclut certaines conclusions relatives aux actualités de Google et de Facebook. Ils ont constaté que:

  • • Chaque entreprise de technologie veut être une banque et, éventuellement, une banque centrale;
  • • Les banques ne seront pas les leaders des paiements numériques, car elles n’ont pas la portée ou l’infrastructure mondiale pour cela;
  • • L’argent dit « de surveillance » sera bientôt une réalité, car le capitalisme de surveillance fait déjà partie intégrante de notre vie financière;
  • • il sera impossible d'arrêter les paiements sous forme de jetons une fois qu’ils seront intégrés aux plateformes populaires;
  • • Les outils de résistance augmentent et de nombreuses entreprises s’efforcent de créer des outils de protection de la vie privée et de la liberté d'expression, sous toutes leurs formes, utilisant la technologie, indique le rapport.

"Quand les grandes banques, les grandes technologies et les grands gouvernements unissent leurs forces pour contrôler la monnaie, une seule d'entre elles réalise le véritable besoin d'une monnaie saine. Le bitcoin et l'or n'ont jamais été aussi importants dans l'histoire monétaire", a déclaré Gabor Gurbacs, directeur de la stratégie d'actifs numériques et de gestion de placements VanEck.

Ami Ben-David, cofondateur de Ownera, a déclaré que les banques de détail auront du mal à concurrencer Google et les startups fintech sur l'expérience globale de bout en bout des utilisateurs Web et mobiles:

«Les banques doivent plonger dans les institutions numériques pour survivre».

Lire aussi: La Banque royale du Canada (RBC) pourrait lancer un exchange de cryptomonnaie

Semblable à la conclusion de CoinShares, Greenspan indique également que Facebook, Google, Apple et Amazon "veulent tous être comme Tencent qui domine les paiements chinois depuis près de dix ans", ajoutant:

"En fait, le rapport sur les revenus de Tencent semble aujourd'hui contenir autant de renseignements précieux sur le consommateur chinois que sur la société telle quelle."

Par ailleurs, comme le rapporte Cryptonews.com, un nouveau rapport de la Banque des règlements internationaux a montré une fois de plus que les cryptomonnaies vont dans la bonne direction, car les utilisateurs recherchent de plus en plus d’options de paiement plus rapides et plus pratiques.

Facebook Pay

Facebook a récemment annoncé le lancement de Facebook Pay, un service de paiement unifié qui permet aux utilisateurs de ses plateformes, notamment Messenger, WhatsApp et Instagram, d'effectuer des paiements sans quitter l'application. Cependant, Facebook continue de se battre contre les régulateurs pour son actif numérique, la Libra, même après avoir déclaré que la monnaie ne serait lancée nulle part dans le monde sans l’approbation réglementaire des États-Unis.

Apple a également rencontré des obstacles. Contrairement à Google, ils ont placé leur nom en premier dans le processus, ignorant apparemment le rôle de leur partenaire Goldman Sachs. Ils ont également été accusés de discrimination fondée sur le sexe, ce que la société a nié. Apple n'est pas étranger au monde de la crypto et de la blockchain; "Je pense vraiment qu'une monnaie doit rester dans les mains des pays", a déclaré Tim Cook, PDG d'Apple. "Je ne suis pas à l'aise avec l'idée pour un groupe privé de créer une devise concurrente."

Entre-temps, Google a lancé une gamme de nouveaux outils de recherche dans le cadre de son programme BigQuery Public Datasets en février de cette année, permettant à tout développeur, entrepreneur, journaliste et membre du grand public de rechercher et d'analyser les chaînes de blocs des principales cryptomonnaies.

De plus, en juillet 2018, Google a ajouté de nouveaux cryptos à son convertisseur de devises.

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés pour:

Acheter des cryptomonnaies

Sécuriser vos cryptomonnaies

Payer toutes vos factures ou envoyer de l'argent vers votre banque

  • Bylls (Disponible uniquement au Canada).
Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles