Le gouvernement américain envisage la vente de 41 000 bitcoins provenant de Silk Road

Rose Bidzogo
| 4 min de lecture
Source : AdobeStock / ungvar

Le gouvernement des États-Unis prévoit la liquidation de plus de 41 000 bitcoins provenant d’une affaire liée à Ross Ulbricht, le créateur de Silk Road.

Des bitcoins saisis dans l’affaire Ulbricht

Les autorités américaines ont indiqué leur intention de liquider près de 51 352 BTC saisis dans le cadre de l’affaire Ulbricht. Cette annonce a été faite le 31 mars auprès du tribunal de première instance du district sud de New York, qui a prononcé la sentence à l’encontre de James Zhong. 

Plus de 50 000 bitcoins dont la valeur s’élève à 1 milliard de dollars, ont été transférés de plusieurs portefeuilles. Ils proviennent de saisies effectuées par les forces de l’ordre américaines et ont été transférés vers de nouvelles adresses. Certains de ces bitcoins ont été transférés le 8 mars vers Coinbase.

Selon les données communiquées par la société d’analyse PeckShield, spécialisée dans l’analyse de blockchain, il y a eu trois transferts effectués à partir de portefeuilles appartenant à des forces de l’ordre américaines. 

Ces portefeuilles contenaient près de 51 000 BTC saisis en novembre 2021 par les agences américaines sur la place de marché Silk Road. Les BTC saisis ont été regroupés dans deux adresses de portefeuilles.

Une partie des BTC a déjà été vendue

Selon le dossier, le 14 mars, les autorités ont procédé à une première vente de 9 861 BTC pour un montant de plus de 215 millions de dollars. Actuellement, il ne reste plus que 41 491 BTC à vendre.

D’après le dossier soumis à la cour, on apprend que : 

“Le gouvernement comprend que [les bitcoins saisis] devraient être liquidés en quatre lots supplémentaires au cours de l’année civile”.  

De plus : 

“Le gouvernement est conscient, en accord avec les services d’enquête et de recouvrement des actifs de l’IRS, que la deuxième série de vente ne sera effective qu’à la date de condamnation de Zhong”.

Retour sur l’affaire de la Silk Road 

Suite à des accusations de fraude électronique, Zhong a plaidé coupable en novembre pour l’exécution d’un plan visant le vol de bitcoins sur Silk Road en 2012. Les autorités américaines sont parvenues à la saisie de plus de 50 000 BTC, évalués à plus de 3 milliards de dollars à l’époque. 

Ces BTC ont été saisis à la suite d’une perquisition effectuée au domicile de M. Zhong, en Géorgie, en novembre 2021. À l’époque, cette saisie représentait l’une des plus importantes saisies de crypto-monnaie effectuées par le gouvernement américain. 

Mais en février 2022, le gouvernement des États-Unis a procédé à une autre saisie évaluée à près de 3,6 milliards de dollars dans le cadre du piratage de Bitfinex, qui a eu lieu en 2016.

La place de marché Silk Road, qui a cessé d’exister depuis dix ans, avait pour vocation initiale de faciliter l’achat et la vente de produits illicites. Parmi les produits illicites proposés sur la plateforme, on trouvait des armes et des informations sur les cartes de crédit volées. 

La place de marché a toutefois attiré les regards des autorités américaines, qui en ont profité pour arrêter Ulbricht en 2013. Il est actuellement condamné à deux peines de prison à perpétuité et ne peut pas bénéficier d’une libération conditionnelle.

Au cours du mois de mars, le prix du BTC a connu une certaine volatilité. C’est ainsi qu’il est passé sous la barre des 20 000 dollars le 10 mars et qu’il a dépassé les 29 000 dollars le 29 mars. Au moment de la rédaction de cet article, le prix du BTC était de 28 379 $.

Comment vendre les 41 491 BTC restants et qui pour les acheter ?

Les modalités de la vente des 41 491 BTC restants restent inconnues. Certainement que dans les jours à venir, les autorités américaines communiqueront sur cette vente.

Si les acheteurs ne se bousculent pas pour acquérir ces bitcoins, Justin Sun, le fondateur de Tron, a proposé d’acheter ces jetons avec un rabais de 10 %.

La transaction devrait se faire de gré à gré et le rabais proposé permettra de “minimiser l’impact potentiel sur le marché”.