Accueil Actualités

Des pirates informatiques volent 32 millions USD en crypto à BITpoint Japan

Par Linas Kmieliauskas
Des pirates informatiques volent 32 millions USD en crypto à BITpoint Japan 101
Source: iStock/Ali Kerem Yücel

Jeudi dernier le 11 juillet, des pirates informatiques ont volé 3,5 milliards de JPY (32 millions USD) à la bourse japonaise BITpoint, a annoncé sa société mère Remix Point, ajoutant que les victimes de cette attaque seraient indemnisées.

La bourse a cessé tous ses services plus tôt dans la journée et a promis d’annoncer plus de détails ultérieurement. Parmi les cryptomonnaies volées figurent le XRP, l’ether et le litecoin.

2,5 milliards de yens appartiennent aux clients de la bourse, le reste ayant été volé directement à l’exchange BITpoint Japan.

BITpoint Japan Inc. est une bourse basée à Tokyo, créée en mars 2016. Son actionnaire principal est la société citée Remix Point Co., Ltd, une société basée au Japon, engagée dans la mise au point de logiciels de cryptage et dans le développement et l'industrie automobile. Le site Web de la bourse mentionne un capital de 4 430 milliards de yens (41 millions de dollars). Ses filiales sont BITpoint Hong Kong, BITPoint Corée, BITPoint Malaisie, BITpoint Panama, BITpoint Apec, BITpoint Taiwan et Hangzhou Weitai Net Technology Co., Ltd.

BITpoint Malaysia a toutefois cessé de fournir des services, comme l'indique la notification sur le site Web, car la Commission de sécurité malaisienne ne l’a pas autorisé à poursuivre ses activités, ne nommant que trois opérateurs différents autorisés à opérer des échanges de cryptomonnaies.

Le site de BITpoint ne présente aucun frais de transaction et de gestion de compte. En octobre 2018, la société IS Rating, Inc., chargée de l'évaluation de la sécurité de l'information, lui a donnée une note «A». Les mesures de sécurité incluent plusieurs mesures, dont le support SSL, la vérification en deux étapes, les notifications client et la compatibilité multisig.

Comme de nombreux experts l'ont souligné précédemment, les utilisateurs de cryptos devraient conserver leurs clés privées de leurs pièces hors ligne, par exemple dans des portefeuilles matériels tels que Ledger, Trezor, KeepKey et autres.

En 2018, BITpoint faisait partie des échanges qui ont été touchés par des ordres d'amélioration de l'activité émanant de l'autorité de régulation japonaise de l'agence des services financiers. En outre, comme indiqué, BITpoint a récemment ouvert une succursale au Pérou.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles