Arthur Hayes s'excuse d'avoir qualifié Ethereum (ETH) de "shitcoin"

L'ancien PDG de BitMEX, Arthur Hayes, s'est excusé d'avoir qualifié Ethereum (ETH) de shitcoin il y a quelques années et a soutenu que la Fusion est "extrêmement haussière" pour le prix de l'ETH.

Arthur Hayes. Source: capture video

Dans son dernier essai, Hayes est revenu sur ses précédentes déclarations sur Ethereum, tout en faisant part de ses projections sur l'avenir d’Ethereum, notamment en ce qui concerne la fusion, l'événement qui permettra à Ethereum de passer du mécanisme de consensus actuel de proof-of-work (PoW) au proof-of-stake (PoS) :

"Les lecteurs qui ont suivi ma carrière d'essayiste se souviendront que j'ai vilipendé la pré-vente d'Ethereum. J'ai dit qu'elle ne valait rien. J'avais tort."

Il faisait référence à son essai de 2018 intitulé "Ether, A Double Digit Shitcoin", dans lequel il prédisait que le prix de l'ETH plongerait sous les 100 USD, en disant : "Et j'avais raison ! Pendant un court moment..."

Selon ses propres mots, Hayes a révisé sa position en 2020 en tombant sur un graphique décrivant comment la capitalisation boursière d'ETH était inférieure à la capitalisation boursière totale de toutes les dapps (applications décentralisées) qu'elle soutenait.

"Je crois ardemment que la DeFi offre une alternative crédible au système financier actuel - et pour l'instant, Ethereum est prêt à alimenter l'ordinateur financier du monde."

Il a fait valoir que la fusion est "extrêmement haussière" pour le prix de l'ETH - mais aussi qu'elle n'a pas encore été évaluée dans le marché, écrivant :

"Compte tenu de toutes les ventes forcées qui ont eu lieu pendant la chute du marché et des mauvaises positions financières dans lesquelles se sont retrouvés la plupart des investisseurs cryptos, la fusion ne semble pas avoir été intégrée dans le marché et nous avons une opportunité incroyable d'augmenter les positions en ETH à des niveaux très attractifs."

Hayes a poursuivi en disant qu'il est "plus confiant aujourd'hui que jamais que la fusion aura effectivement lieu", d'autant plus que les mineurs "se font entendre sur [ses] impacts négatifs."

Bien qu'il ait déclaré qu'il n'avait pas les compétences techniques pour évaluer si la fusion se produira effectivement en septembre comme prévu, Hayes a souligné qu'"un groupe de parties prenantes du réseau Ethereum qui pourrait être en mesure de handicaper la probabilité de succès est la génération actuelle de mineurs d'Ethereum."

Après la fusion, les machines des mineurs d'Ethereum n'auront plus aucune valeur, à moins qu'ils ne puissent migrer sur une autre chaîne. Comme un mineur bien connu, Chandler Guo, a déjà évoqué la possibilité d'un hard fork d'Ethereum, qui conserverait une chaîne PoW, Hayes a affirmé avoir pris contact avec d'autres mineurs chinois qui ont confirmé que l’idée prend racine dans cette base particulière.

En avril, Hayes a laissé entendre qu'il pourrait rééquilibrer ses investissements au détriment du Bitcoin (BTC) et en faveur de l'ETH, affirmant que des liquidités massives entreront dans ETH une fois qu'il sera considéré comme un actif productif et favorable à l'ESG (environnement, social et gouvernance). "Une fois l'effervescence retombée à la fin de l'année, je pense que l'ETH se négociera à plus de 10 000 USD", a-t-il déclaré. Dans son dernier essai, Hayes a réitéré sa prédiction, mais n'a pas précisé quand cela pourrait se produire.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: