24 janv. 2022 · 5 min read

Le FMI avertit des dangers d'une augmentation des taux d'intérêt de la Federal Reserve

Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a averti que la hausse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale (FED) pourrait "jeter de l'eau froide sur les nations ayant des niveaux élevés de dette en dollars" et sur leurs perspectives de croissance après les retombées économiques de la pandémie de COVID-19.  

Kristalina Georgieva. Source: IMF /YouTube

Mme Georgieva s'est exprimée lors d'un événement intitulé "Perspectives économiques mondiales" au Forum économique mondial de Davos, où elle a déclaré que la FED "agit de manière responsable" dans sa réponse à la croissance rapide de l'inflation. 

Elle a déclaré que l'inflation était "en train de devenir une préoccupation sociale et économique" aux États-Unis, mais a exprimé des inquiétudes concernant les pays endettés en dollars et les "nations à faible revenu" - affirmant que "ces nations doivent agir maintenant" si elles veulent éviter les répercussions d'une hausse des taux américains.

De nombreux prévisionnistes estiment que la FED annoncera sa décision de relever les taux d'intérêt la semaine prochaine, et que cette hausse devrait avoir lieu en mars.

La responsable du FMI a fait l'éloge des banques centrales, affirmant qu'elles avaient "empêché une grande dépression" dans leur réponse l'année dernière, mais a déclaré :

"Nous avons besoin de flexibilité politique cette année ; 2022 ressemblera à une course d'obstacles".

Elle a prédit que la reprise mondiale se poursuivrait en 2022, même si elle a déclaré "qu'elle perdait un peu de son élan".

Mais Mme Georgieva a concédé que "l'inflation beaucoup plus persistante que prévu" était désormais un problème, avec "l'offre qui ne suit pas la hausse de la demande" et "les retards d'approvisionnement causés par le COVID-19", ainsi que la hausse des prix des denrées alimentaires causée par l'augmentation des prix du carburant, entre autres facteurs.

Toutefois, le tableau est différent au Brésil, où Paulo Guedes, le ministre de l'économie, a averti que "la bête de l'inflation est sortie de sa bouteille" en Occident, ajoutant que l'inflation en Amérique du Nord et en Europe occidentale "ne sera pas transitoire."

Le FMI et le Brésil sont actuellement à couteaux tirés : le mois dernier, M. Guedes a annoncé que le Brésil avait l'intention de licencier le bureau du FMI dans le pays.

Lors de l'événement de Davos, Guedes a expliqué :

"Le Brésil est peut-être le seul pays qui est revenu exactement là où il était avant la crise [...], parce qu'il n'a pas permis que des dépenses temporaires deviennent permanentes."

Il a affirmé que si le Brésil avait agi plus rapidement pour ramener les dépenses publiques aux niveaux d'avant la pandémie, d'autres "banques centrales dorment au volant", et a conclu :

"L'inflation sera un problème pour le monde occidental".

La discussion aura probablement fait tourner les têtes dans la cryptosphère, ainsi que dans le monde de la finance, où des crypto-actifs tels que le Bitcoin (BTC) ont été présentés comme à l'épreuve de l'inflation pouvant remplir la même fonction que des matières premières comme l'or.

Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), s'exprimant lors du même événement, a laissé entendre que l'UE chercherait à être moins agressive dans sa réponse à l'inflation que les États-Unis. Elle a déclaré que le bloc connaissait "une demande qui n'est pas excessive", "contrairement aux États-Unis", ajoutant que le marché du travail de l'UE ne connaissait pas le phénomène de "la grande démission" et qu'il était donc "peu probable qu'il soit confronté aux mêmes pressions [inflationnistes] que les États-Unis".

À ce titre, elle a affirmé que "les salaires dans la zone euro ne sont pas en train de monter en flèche" et déclaré que " les prix de l'énergie se stabiliseront en 2022" et que "les chiffres de l'inflation vont progressivement diminuer".

Les responsables des finances du Japon et de l'Indonésie étaient également présents. Sri Mulyani Indrawati, le ministre indonésien des finances, a noté que la "reprise tirée par la demande" que connaît actuellement le pays est "encourageante" et a affirmé que la nation "améliore" son "climat d'investissement".

Haruhiko Kuroda, le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), a déclaré que le pays "s'attend à ce que l'inflation soit d'environ 1 % cette année" et qu'il "poursuivra" sa politique de taux d'intérêt bas, affirmant  :

"Nous n'avons pas peur de l'inflation".

_______________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/11745115