Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Un analyste informatique admet qu'il a fait chanter Apple avec du Bitcoin

Par Jarosław Adamowski
Un analyste informatique admet qu'il a fait chanter Apple avec du Bitcoin 101
Source: iStock/pressureUA

Kerem Albayrak, 22 ans, un analyste informatique basé à Londres, a admis avoir fait chanter le géant de la technologie Apple en mars 2017 après avoir publié une vidéo YouTube de lui-même piratant des comptes iCloud, selon le Daily Mail.

En payant la rançon, Apple devait empêcher Albayrak de vendre les données personnelles des 319 millions d'utilisateurs du service. Auparavant, l'analyste en TI (technologie de l’information) avait déjà plaidé coupable à deux accusations d'accès non autorisé à du matériel informatique à Southwark Crown Court, où il a été jugé.

"Je ne vais pas vous condamner aujourd'hui. Je ne dirai rien d'autre sur la peine que j'ai en tête pour vous", a déclaré le juge Christopher Hehir à l'accusé, ajoutant que son plaidoyer de culpabilité était une "mesure très sage". J'ai besoin du rapport présentenciel avant d'indiquer la peine que j'impose." Le tribunal doit rendre son verdict le 20 décembre.

Lire aussi: Le mystère des 80 000 bitcoins volés à l’exchange Mt. Gox.

Albayrak avait d'abord demandé une rançon de 75 000 USD en bitcoin (BTC), avant de décider d'augmenter le montant à un total de 150 000 USD avec des certificats iTunes (vouchers). À l'époque, cela valait environ 136 BTC, lorsque le bitcoin se négociait à environ 1 100 USD avant de monter en flèche pour atteindre près de 20 000 USD à la fin de l'année 2017.

Ce n'est pas la seule affaire de chantage qui implique bitcoin. En août de cette année, Binance a déclaré qu'un individu non identifié a menacé et harcelé l'échange, "exigeant 300 bitcoins car il prétendait détenir 10 000 photos similaires aux données KYC de Binance".

Entre-temps, en novembre, une épidémie de demandes de rançon a frappé une société de TI du Wisconsin, Virtual Care Provider Inc. (VCPI), qui fournit des services d'hébergement de données en nuage et de gestion des accès à plus de 100 foyers de soins à travers les États-Unis. Des pirates ont chiffré toutes les données hébergées par la société et exigé une rançon de 14 millions de dollars en Bitcoin en échange d'une clé numérique nécessaire pour accéder aux fichiers.

En octobre, le FBI a publié une nouvelle mise en garde concernant les attaques de rançon en prétendant qu'elles constituent une menace informatique permanente pour les entreprises et organisations américaines.

Dans son rapport pour le troisième trimestre de cette année, la société CipherTrace, spécialisée dans l'intelligence cryptographique et la sécurité de la chaîne de blocs, a déclaré que 76 % des transactions sur le marché noir et des logiciels de rançon utilisent Bitcoin pour les paiements. Cependant, ils ont ajouté qu'"après deux années de piratages et d'escroqueries très médiatisés, le dernier trimestre de 2019 a connu une réduction significative du nombre total de crimes cryptos par rapport aux trimestres précédents. En fait, le troisième trimestre a connu les plus faibles vols et escroqueries trimestriels depuis deux ans."

Suivez nos liens d'affiliés pour:

Acheter des cryptomonnaies

Sécuriser vos cryptomonnaies

Payer toutes vos factures ou envoyer de l'argent vers votre banque

  • Bylls (Disponible uniquement au Canada).

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles