Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Sondage: les Italiens sont les plus pro-cryptos, les Britanniques les plus sceptiques

Par Sead Fadilpašić
Sondage: les Italiens sont les plus pro-cryptos, les Britanniques les plus sceptiques 101
Source: Adobe/spyarm

La confiance dans le fait que les cryptomonnaies existeront encore en 2030 augmente légèrement en Europe selon une nouvelle étude réalisée par bitFlyer Europe. Ce sont les Italiens qui croient le plus à la survie des cryptos, et les Britanniques qui y croient le moins.

L’échange vient de publier les résultats de son indice annuel Crypto-Confidence (crypto-confiance), édition 2020, en les comparant aux résultats du premier sondage réalisé en 2019. L'indice a été construit à partir d'un sondage auprès de 10 000 consommateurs de dix pays d'Europe. Son but est de montrer les niveaux de confiance des populations européennes sur la question de savoir si les actifs financiers numériques existeront dans une décennie.

Toutefois, étant donné que le sondage a été réalisé en mars, cette année il faut composer avec un autre facteur, qui n'aurait pas pu être prévu auparavant: la pandémie de coronavirus. Elle a notamment provoqué une grande instabilité dans la valeur des actifs traditionnels.

Le sondage a par ailleurs révélé que deux tiers (66%) des 10 000 personnes interrogées, pensent que les cryptomonnaies existeront encore en 2030. Cela représente une augmentation de 3 points par rapport à mars 2019. De plus, cette augmentation est constatée dans tous les pays sondés sauf deux. Cela montre "que la confiance continue de croître dans les cryptos, malgré l'effet paralysant du coronavirus sur le paysage économique mondial", indique l'échange.

Dans l'ensemble, les résultats "indiquent une progression lente mais régulière des cryptos dans la conscience du grand public", déclare Andy Bryant, le directeur de l'exploitation chez bitFlyer Europe.

Lire aussi: Le prix du Bitcoin atteindra 100 000 dollars d’ici deux ans pour cet investisseur.

"Bien que nous puissions considérer cela comme une réussite pour les monnaies numériques en dépit de la période économique difficile à laquelle nous sommes confrontés, il est également utile de considérer que cela pourrait bien être en partie dû à cette période", a-t-il ajouté.

"C'est un moment important pour l'industrie de la crypto de démontrer comment les cryptos et les nouveaux concepts tels que la finance décentralisée peuvent fournir des options alternatives attrayantes ou même des substituts aux modèles économiques en place, alors que nous sommes confrontés à une situation financière mondiale sans précédent et que nous cherchons des solutions nouvelles", a-t-il souligné.

9 % des Européens (contre 8 % en 2019) pensent que le Bitcoin (BTC) sera pleinement intégré dans la société en tant que forme de monnaie en 2030. 9% (contre 7 % en 2019) pensent qu'il sera utilisé comme titre ou investissement. 25 % des personnes interrogées, 2 points de plus qu'en 2019, ont répondu qu'elles sont convaincues que les cryptos existeront encore dans une décennie, mais qu'elles n'ont aucune idée de la manière dont elles seront utilisées.

L'Italie "est le pays le plus confiant", indique le rapport. Près des trois quarts (72 %) des Italiens interrogés croient "en la longévité" des cryptomonnaies. Par ailleurs, 12 % des Italiens ont répondu que les cryptomonnaies seront un jour utilisées comme monnaie courante. Ce chiffre marque également une augmentation de 2 points de pourcentage par rapport à l'année dernière. "Il est intéressant de voir que des pays comme l'Italie, qui ont été durement touchés par la crise COVID-19, expriment plus que jamais leur foi dans les cryptos", a déclaré M. Bryant.

De l'autre côté de ce spectre, le rapport a trouvé le Royaume-Uni qui est "le moins confiant". Parmi les personnes interrogées dans ce pays, plus de la moitié d'entre elles pensent que les cryptomonnaies existeront dans dix ans, mais le Royaume-Uni est l'un des deux seuls pays où la confiance dans l'avenir des cryptos a diminué par rapport à l'année dernière. Cela dit, la différence entre les deux années n'est que de 1 point de pourcentage. Les 56% qui croient en la longévité des cryptos monte à 61% en regardant spécifiquement la tranche d'âge des 18-44 ans, a noté l'échange. Néanmoins, seuls 5 % des répondants britanniques pensent que les cryptos deviendront des devises courantes dans dix ans.

Les Pays-Bas et la Pologne suivent de près l'Italie, avec 70 % de la population chacun répondant qu'il y a un avenir pour les actifs financiers numériques. Les Polonais imitent les Italiens en ce qui concerne le potentiel des cryptos à devenir une monnaie courante, 10 % d'entre eux estimant que c'est le cas.

Le pays numéro un de l'année dernière, la Norvège, est tombé à la quatrième place, passant de 73% à 67% des répondants qui sont confiants dans l'avenir des cryptos.

Le pourcentage de consommateurs qui pensent que les cryptomonnaies existeront encore dans 10 ans est basé sur le sondage de mars 2020 par rapport au sondage de mars 2019:

Mars 2019

Sondage: les Italiens sont les plus pro-cryptos, les Britanniques les plus sceptiques 102
Source: bitFlyer Europe

__
March 2020

Sondage: les Italiens sont les plus pro-cryptos, les Britanniques les plus sceptiques 103
Source: bitFlyer Europe

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles