Accueil Actualités

Le Japon élabore un “Manuel de régulation des cryptos” pour les dirigeants du G20

Par Tim Alper
Le Japon élabore un “Manuel de régulation des cryptos” pour les dirigeants du G20 101
Source: iStock/Sergio Yoneda

Le Japon a préparé un “manuel” de propositions de réglementation de la cryptomonnaie qu’il distribuera aux dirigeants du G20 et aux chefs financiers internationaux.

Le pays accueillera les 28 et 29 juin à Osaka les réunions au sommet et les réunions ministérielles du G20. En tant qu'hôte, il a le droit de définir l'essentiel de l'ordre du jour des discussions.

On en avait parlé, Tokyo souhaite apporter de la réglementation pour les cryptomonnaies. Les ministres japonais veulent que les dirigeants mondiaux s'accordent sur un cadre international commun de réglementation. Tokyo s'oppose fermement au statu quo, les réglementations dans certains pays du G20 sont en effet parfois exceptionnellement strictes et d’autres fois pratiquement inexistantes.

Selon le média Sankei Biz, le gouvernement japonais a ainsi élaboré un “manuel” contenant des propositions et des justifications relatives à la gouvernance des crypto-devises ainsi que pour les échanges cryptos.

Tokyo espère mettre en œuvre les mesures suivantes:

  • Systèmes protégeant les actifs des clients
  • Protocoles de sécurité internationaux
  • Systèmes fournissant aux clients des informations, notamment en cas de piratage

Le manuel présentera également deux piratages préjudiciables que des échanges japonais ont subi l'année dernière. Le piratage de Coincheck en janvier a marqué un tournant dans la politique concernant les échanges cryptos japonais. Le piratage de Zaif, qui a eu lieu en septembre, a également entraîné d'importants changements législatifs.

Le Japon a imposé à ses échanges des règles strictes. Les exchanges sont obligés de demander des permis d’exploitation à l’Agence de réglementation des services financiers, qui est habilitée à effectuer des audits approfondis sur place, voire à suspendre les échanges.

Les échanges sont également contrôlés par la Japanese Virtual Currency Exchange Association (JVCEA). Par exemple, la plateforme SBI Virtual Currencies, détenue par le géant financier SBI Group, indique que sa récente décision de radiation de Bitcoin Cash a été prise conformément avec les directives de la JVCEA.

Lors de réunions précédentes, le G20 a brièvement débattu de la réglementation en matière de cryptomonnaie et s'est provisoirement mis d'accord sur l'importance des mesures fiscales internationales en matière de crypto-impôt, sans toutefois prendre de mesures décisives.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles