Accueil Actualités

Exode des plateformes japonaises: KuCoin and Huobi se retirent

Par Tim Alper
Exode des plateformes japonaises: KuCoin and Huobi se retirent 101
Source: iStock/Laser1987

La plateforme d’échange hongkongaise KuCoin est la dernière en date à refuser les clients japonais.

La nouvelle intervient quelques jours après une annonce similaire faite par la plateforme chinoise Huobi, maintenant basée à Singapour.

KuCoin a publié une annonce sur son site: « En conformité avec les exigences de la législation japonaise, KuCoin va fermer les services de négociation de cryptomonnaies pour tous les traders situés au Japon. Toutes les demandes de vérification envoyées depuis le Japon seront rejetées et le japonais ne sera plus une langue disponible sur la plateforme ».

Cette décision est clairement une réponse aux menaces répétées d'action en justice contre les plateformes d’échange internationales opérant au Japon de la part de l'agence de réglementation des services financiers (FSA) du Japon. Au cours des dernières semaines, la FSA a intensifié ses activités de contrôle y compris sur les plateformes japonaises. Elle a même réussi à faire adopter une directive d'amélioration des affaires à bitFlyer.

La FSA veut que les plateformes d’échange s’impliquent plus contre le blanchiment d'argent, l’éradication des cryptomonnaies dites « anonymes » comme Monero ; qu’elles améliorent la gestion des actifs et qu’elles renforcent la protection de leurs clients afin d'éviter un autre grand piratage comme Coincheck en a connu.

La FSA a averti les plateformes d’échanges d'outre-mer qui acceptent les clients japonais qu'elles seront sanctionnées si elles ne répondent pas aux normes qui s’appliquent aux plateformes domestiques, ou si elles violent les lois financières japonaises.

Dans le même temps, le géant américain Coinbase a annoncé qu’il allait ouvrir un bureau au Japon.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles