Accueil Actualités

Le Japon dévoile son système d'impôts crypto « simplifié »

Par Tim Alper
Le Japon dévoile son système d'impôts crypto « simplifié » 101
Source: iStock/baona

L'Agence nationale des impôts du Japon a dévoilé ses plans pour changer la façon dont les investisseurs en cryptomonnaie paient des impôts sur leurs gains - et affirme que la « simplification » est la ligne directrice de ses réformes.

Les changements avaient été évoqués depuis un certain temps, et le ministre des finances du pays, Taro Aso, a fait allusion à la possibilité d'une réforme fiscale dans un discours prononcé le mois dernier. Les gains liés aux cryptomonnaies continueront toutefois d'être classés en tant que « revenus divers » contrairement aux rumeurs qui ont circulé sur la façon dont les crypto-investisseurs devaient les déclarer.

Selon le média Sankei Biz, l'Agence nationale des impôts du Japon a consulté l'Agence des services financiers, la Japan Blockchain Association et les entreprises japonaises en lien avec les cryptos sur son nouveau système qui utilise un logiciel qui calcule automatiquement les gains et les pertes.

L’Agence affirme que son nouveau système aide non seulement à calculer les impôts à payer, mais fournit également un moyen plus rapide et plus facile pour les investisseurs de faire leurs impôts, ce qui élimine toute la paperasserie. L’Agence affirme par ailleurs que sa solution sera particulièrement pratique et efficace pour les sociétés technologiques de la cryptosphère.

L'annonce contenait également de bonnes nouvelles pour les petits investisseurs. L'Agence a en effet confirmé que seuls ceux dont le gains en crypto dépassaient les 200 000 yens (environ 1 780 $US) entre janvier 2018 et décembre 2018, seront tenus de payer et de produire des déclarations sur le revenu.

L'agence dit que tous ces changements ont été faits avec l'objectif d’« alléger le fardeau » qui pèse sur les investisseurs en cryptomonnaie ainsi que sur les entreprises fintech du pays.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles