Accueil ActualitésActualités Blockchain

Just Mining célèbre ses deux ans

Just Mining célèbre ses deux ans 0001

Photo: l'équipe de Just Mining / Photo: Just Mining

La jeune startup française Just Mining fondée par Owen Simonin (aka Hasheur) fête aujourd’hui ses deux ans d’existence.

La société spécialisée dans les technologies de la Blockchain et des cryptomonnaies s’est fixée comme objectif de simplifier le processus d’investissement dans la Blockchain et les cryptomonnaies pour le rendre accessible au plus grand nombre. Elle propose des services d'hébergement, de la vente de matériel de minage plug&play ainsi que des masternodes.

Nous avons profité de cet anniversaire pour poser quelques questions à Hasheur, le fondateur de Just Mining.

Cryptonews: Comment es-tu arrivé dans les cryptomonnaies et à la tête de Just Mining?
Hasheur: J’ai toujours été passionné par les nouvelles technologies et le business de manière générale. C’est pour cette raison que j’ai ouvert une chaîne youtube en 2016. L’objectif était simplement de réaliser des vidéos sur «comment gagner de l’argent sur internet». Puis, j’ai découvert la Blockchain et les cryptomonnaies. Je suis rapidement tombé amoureux de ces technologies et j’ai décidé d’en parler sur internet. J’ai été l’un des premiers à vulgariser ces sujets en français, ce qui m’a valu une petite communauté en très peu de temps. Je parlais de la cryptomonnaie et de plus de plus de gens venait me trouver en m’expliquant qu’ils étaient intéressés par ce que je faisais, mais que malheureusement pour investir dans la blockchain à ce moment, il fallait placer son argent dans des sociétés dont la fiabilité était souvent difficile à jauger. De nombreux abonnés m’ont alors encouragé à lancer un projet français, j’ai étudié la question pendant plusieurs mois en m’entourant de personnes plus expérimentées et Just Mining est née, l’idée du projet fin 2016, la société en mai 2017.

Quand tu regardes dans le rétroviseur, qu'est-ce qui a été le plus difficile pendant ces deux ans professionnelles?
Il y a beaucoup de choses qui ont été très difficiles, je suis jeune, j’apprends tous les jours, je ne suis plus la même personne que lorsque j’ai fondé Just Mining, j’évolue avec mes différents projets.

Je pense que le plus difficile est le travail d’éducation, nous sommes sur un marché assez spécifique, mes clients sont essentiellement des particuliers, beaucoup ne maîtrisent pas ce marché, il est important de les éduquer afin qu’ils comprennent leurs investissements. Si nous voulons que la technologie se développe, ce travail d’éducation est primordial. J’essaie au maximum de le faire avec mes équipes, à travers ma chaîne Youtube, des conférences, les médias,…

Le fait d’être jeune a souvent été un handicap. Il l’est de moins en moins, mais lorsque vous lancez un projet comme celui-ci et que vous n’avez même pas 20 ans, vous n’êtes pas crédible aux yeux de tout le monde, j’ai dû travailler deux fois plus pour prouver que malgré mon âge, j’avais les épaules pour assumer ces responsabilités.

Quel est le plus grand défi à relever du secteur du minage aujourd'hui?
Il y a plusieurs grands défis sur ce secteur d’activité pour les années à venir. Le plus important reste les enjeux énergétiques, trouver des solutions pour consommer moins ou mieux, plus intelligemment. Je le répète souvent, il existe déjà des solutions, mais il y a encore beaucoup à inventer. La technologie est jeune, plus elle mûrit, plus elle intéresse les grands de ce monde, les solutions suivront avec son évolution.

Just Mining célèbre ses deux ans 101

Est-ce que le long bear market qu'on a connu a pu mettre en péril l'activité de Just Mining?
Il aurait pu. Je suis très prudent de nature, j’ai construit beaucoup de choses ces deux dernières années, mais j’ai tellement peur de revenir en arrière que je travaille toujours plus pour avoir un coup d’avance. J’envisage toujours le pire. Si le marché retombe demain, Just Mining est prêt et restera debout sans problème. Cette longue période de bear nous a au contraire rendu plus fort, nous avons continué à croître en termes d’effectif et de chiffre donc non nous n’avons pas ressenti le bear market, il a juste ralenti notre croissance.

Je pense que ces périodes de bear sont importantes, elles permettent de faire le tri entre les projets solides qui sont là pour longtemps et les opportunistes qui surfent sur la vague. J’ai vu beaucoup de concurrents et de projets s’effondrer durant cette période, c’est triste, mais quand on survit à un bear market, on gagne en crédibilité et on est plus fort.

Le récent retour du bull market s'est traduit comment pour Just Mining en termes d'activité?
Une accélération de notre croissance, c’est intéressant de retrouver cette énergie du bull market avec tous les acteurs qui s’activent. Nous avons participé à beaucoup de salons en mai (PBWS, Consensus à New York, Monaco, Vivatechnology, Luxembourg, Malte), les intérêts se multiplient, on s’y était préparé donc ça se passe très bien.

C'est quoi les objectifs pour les deux prochaines années?
La blockchain est en train de prendre un virage important avec l’entrée sur le marché des grands acteurs de ce monde. Nous sommes bien positionnés dans ce virage, je pense que vous entendrez parler de Just Mining dans les mois à venir. L’objectif est de dupliquer notre modèle à l’international. Aujourd’hui, Just Mining, c’est plus de 15 000 clients sur une centaine de pays mais essentiellement sur la communauté francophone. Nous avons commencé à enclencher notre développement sur d’autres langues. La première étape est un développement sur le territoire Nord-Américain (USA, Canada), puis nous déploierons notre activité sur les autres continents petit à petit. Les premières pierres sont posées et le terrain a été préparé, c’est aussi l’un des intérêts des bear markets, nous avons eu le temps de préparer la suite pour que lorsque le bull market se présente, nous soyons prêts à aller dix fois plus vite. Nous sommes ambitieux, nous sommes fiers de ces deux premières années mais en réalité, nous sommes encore loin de là où nous voulons aller.

Owen Simonin (Hasheur), fondateur de Just Mining
Owen Simonin (Hasheur), fondateur de Just Mining
Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles