Accueil ActualitésActualités Blockchain

Un géant de la K-pop s’intéresse aux cryptos et à la blockchain

Par Tim Alper
Un géant de la K-pop s’intéresse aux cryptos et à la blockchain 101
Red Velvet, a group managed by SM Entertainment. Source: SM Entertainment

SM Entertainment, la plus grande agence de talents en Corée du Sud, a annoncé son intention de lancer sa propre plateforme blockchain et pourrait éventuellement utiliser sa propre cryptomonnaie pour alimenter la croissance de son activité.

La société, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 518 millions USD en 2018, héberge certains des plus grands noms de la K-pop, notamment les groupes EXO, NCT, Super Junior, Red Velvet et Girls Generation.

SM a fait son annonce au cours d’une conférence blockchain. Joo Sang-sik, directeur de la division Industrie 4.0 de SM, a déclaré dans un article publié par le journal Chosun Ilbo que la société envisageait de "lancer son propre réseau principal alimenté en blockchain" et ne prévoyait pas utiliser une plateforme existante.

SM a annoncé son intention de poursuivre les initiatives privées et publiques de blockchain et a également déclaré être en discussion avec un certain nombre de partenaires au sujet de la "construction" de sa "future entreprise blockchain".

Chosun a également déclaré que Joo "avait répondu positivement" aux questions sur la possibilité de lancer un jeton SM, mais avait refusé de donner une réponse concrète à ce sujet.

SM a également laissé entendre qu'une «économie de jetons construite à l'aide de la cryptomonnaie» permettrait aux artistes de créer un contenu de qualité supérieure, optimisé par les contributions des fans.

Et Joo a déclaré que SM considérait la blockchain comme un plan «à long terme» et que les fans pouvaient s’attendre à ce qu’elle se développe «par étapes, en fonction des priorités».

Plusieurs petites sociétés sud-coréennes tentent depuis quelque temps de lier le monde de plus en plus lucratif de K-pop aux cryptomonnaies avec des résultats résolument mitigés.

L’initiative de SM serait la première fois qu’une grande société de divertissement sud-coréenne tenterait de s’implanter sérieusement dans la cryptosphère.

La société avait déjà fait part de son intérêt pour la blockchain et a rejoint plus tôt cette année Sony et plusieurs fournisseurs de divertissement sud-coréens dans le cadre d'une initiative appelée snowM.

Les sociétés envisagent de créer une communauté de fans alimentée par une chaîne de blocs et utiliseront la plateforme Lambda256 de Dunamu.

Les quatre plus grandes entreprises de divertissement du pays rapportent un milliard de dollars par an, selon les chiffres du gouvernement publiées en 2018. Cette industrie a une valeur estimée à plus de 5 milliards USD.

Lire aussi: Marché de la blockchain en Corée du Sud: «régulation, financement et incertitude» et C’est quoi la blockchain?

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles