02 Dec 2022 · 3 min read

La BCE affirme que "le Bitcoin est rarement utilisé pour des transactions légales". Fake news?

Selon la Banque centrale européenne (BCE), le Bitcoin (BTC) va bientôt entamer un "voyage vers l'insignifiance" et serait principalement utilisé à des fins illégales. Mais selon un expert, cette affirmation ne tient pas la route.

Source: Adobe/JFL Photography

Dans un billet de blog publié mercredi 30 novembre 2022, la BCE a affirmé que "le Bitcoin est rarement utilisé pour des transactions légales" et a qualifié le réseau de "lourd, lent et coûteux" pour effectuer des paiements.

"Le Bitcoin n'a jamais été utilisé de manière significative pour des transactions légales dans le monde réel", a écrit la BCE.

Le Bitcoin "ne convient pas comme investissement"

La BCE a ajouté que les "bulles spéculatives" - ce qui correspond selon elle au Bitcoin - dépendent de l'afflux d'argent frais pour se maintenir. Mais selon le billet de blog, le BTC ne convient pas comme investissement car il ne génère pas de flux de trésorerie, ne verse pas de dividendes et n'a aucune autre utilité en dehors d'être une forme d'argent.

"L'évaluation du marché du Bitcoin est donc basée sur de la pure spéculation".

Les auteurs poursuivent en remettant directement en cause la croyance à long terme en Bitcoin qu'ont beaucoup de ses partisans, affirmant que la relative stabilité de son prix à l'heure actuelle n'est qu'un répit sur "le chemin de l'insignifiance":

"Pour les pro-Bitcoin, la stabilisation apparente indique un répit avant de nouveaux sommets. Cependant, il est plus probable qu'il s'agisse d'un dernier souffle induit artificiellement avant le chemin de l'insignifiance - et cela était déjà prévisible avant que FTX ne fasse faillite et fasse chuter le prix du Bitcoin bien en dessous de 16 000 USD."

L'article, qui a également été publié sous forme d'opinion dans le journal économique allemand Handelsblatt, a été rédigé par Ulrich Bindseil et Jürgen Schaaf, qui font tous deux partie de la division "Infrastructures de marché et paiements" de la BCE.

Le dollar américain est plus utilisé que les cryptomonnaies pour la criminalité

Prenant la parole sur Twitter pour réfuter le billet de blog, Joel John, du fonds d'investissement crypto Ledger Prime, a déclaré que la part des transactions illégales faites avec des cryptos est beaucoup plus faible que l'utilisation du dollar américain pour les transactions illégales, on parle de 0,15% contre 5%.

Source: Joel John/via Twitter

Joel a ajouté que la part des transactions crypto jugées illégales était en train de diminuer, étant donné que le volume des transactions on-chain avait bondi d'environ six fois en 2022, alors que les transactions illégales n'ont augmenté que de 79 %, soit moins de deux fois.

En conclusion, Joel a souligné que l'argument selon lequel le Bitcoin et la cryptomonnaie sont liés à la criminalité est erroné, car de façon générale, à mesure qu'une technologie émerge, il est normal qu'elle soit de plus en plus utilisée.

"Nous ne disons plus de nos jours qu'il y a un "problème à cause d'internet" et on ne parle plus par exemple qu'un "suicide est lié à une application mobile" - aussi terribles que soient ces deux événements", a-t-il déclaré, avant d'ajouter finalement :

"C'est facile d'avoir des biais de jugement, mais cela ne permet pas de progresser".

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: