La firme crypto BlockFi poursuit le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, pour 580 millions USD

Source: AdobeStock / phonlamaiphoto

Le prêteur crypto en faillite, BlockFi, a engagé une procédure judiciaire contre le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, pour la saisie des actions de la plateforme de trading américaine Robinhood, qui auraient été accordées en garantie par l'ancien PDG de FTX quelques jours avant l'implosion de l’exchange.

FTX a déclaré faillite le 11 novembre, et BlockFi a fait de même ce lundi. Selon les explications, l’exposition du prêteur crypto à l’exchange avait entraîné sa chute, alors que la société mère de FTX, Alameda Research, avait fait défaut sur environ 680 millions de dollars de prêts garantis début novembre.

BlockFi a intenté cette action en justice, peu après s’être placé sous la protection de la loi sur les faillites.

Le document du prêteur, soumis à un tribunal américain, indique que BlockFi a porté plainte contre Emergent Fidelity Technologies et ED&F Man Capital Markets, en précisant que,

"BlockFi cherche à faire respecter les termes d'un contrat de gage et à récupérer les garanties qui sont la propriété de ces faillites."

BlockFi a demandé une ordonnance du tribunal qui requiert

"Emergent et/ou EDFM de transférer immédiatement la garantie à une partie neutre telle qu'un courtier ou un séquestre supervisé par le tribunal, et finalement à BlockFi."

Le Financial Times a indiqué, en faisant référence à des documents de prêt, que cette garantie est la participation de Bankman-Fried dans Robinhood. Le fondateur de FTX a acquis 7,6% de la plateforme de trading plus tôt cette année.

Selon les données de Yahoo Finance, Robinhood compte 835,68 millions d'actions. 7,6 % de ces actions représenteraient 63,51 millions, soit une valeur de 583,67 millions de dollars au cours actuel de 9,19 dollars.

Dans le document, BlockFi affirme avoir conclu un accord avec Emergent le 9 novembre pour garantir les obligations de paiement d'un emprunteur non nommé - qui aurait été identifié par correspondance juridique comme Alameda - en mettant en gage certaines "actions ordinaires" comme garantie.

Emergent était censé avoir remis les "actions en garantie" à BlockFi mais ne l'a pas fait, après quoi, le 10 novembre, BlockFi aurait notifié à Emergent que la période d'abstention avait pris fin.

Quant à la maison de courtage ED&F Man Capital Markets, basée à Londres, elle est désignée dans la plainte comme "courtier d'Emergent", BlockFi alléguant qu'elle avait "refusé de transférer les actions à BlockFi".

Le Financial Times a déclaré qu'ED&F Man avait refusé de transférer les actifs "en l'absence d'une ordonnance du tribunal des faillites" dans le Delaware, aux États-Unis, alors que la procédure judiciaire de liquidation de FTX suit son cours. 

Comme nous l'avons signalé, à la mi-novembre, BlockFi avait suspendu les opérations de retraits et avait déclaré à l'époque explorer tous les scénarios pour trouver la meilleure voie à suivre.

Entre-temps, quelques jours avant l'effondrement de FTX, le produit de rendement crypto de BlockFi était de nouveau opérationnel à la suite d'un accord à l'amiable dans le cadre duquel BlockFi s'était acquitté d'une amende de 100 millions de dollars auprès de la Securities and Exchanges Commission (SEC) des États-Unis.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: