La police sud-coréenne arrête 30 personnes dans le cadre d’une escroquerie crypto de 8 millions de dollars

Tim Alper
| 2 min de lecture
Emergency lights mounted on a police car.
Source: Savvapanf Photo/Adobe

La police sud-coréenne a arrêté 30 personnes dans le cadre d’une enquête sur une escroquerie présumée à la cryptomonnaie de 8 millions de dollars. 

Les cerveaux derrière cette fraude semblent avoir promis aux investisseurs des “gains garantis” allant jusqu’à 2 000 %.

Selon le média Munhwa Ilbo, la police métropolitaine de Séoul estime que les escrocs ont réussi à duper près de 160 victimes pour un montant total de 8 millions de dollars. La police pense que les fraudeurs pourraient avoir émis une crypto et pourrait contrôler la fondation qui la gouverne. Le groupe de fraudeur aurait ensuite utilisé des tactiques sophistiquées pour manipuler le prix de la crypto après leur listing sur un échange national majeur.

L’unité d’enquête sur les délits financiers de la capitale a déclaré avoir remis les 30 individus aux procureurs.

L’unité a déclaré que l’opération a été centrée sur des canaux crypto sur Telegram. Selon la police, le groupe a tenté d’influencer le prix entre septembre et novembre 2021.

Lite sur le même thème: Portugal : la cybercriminalité et les arnaques cryptos en hausse, selon les procureurs

Police sud-coréenne : les opérateurs d’une “arnaque aux crypto-monnaies” promettaient des gains de 500 à 2 000%

Le groupe de fraudeur a convaincu les victimes de mettre leur argent en commun afin qu’il puisse acheter un grand nombre de crypto, dans le but de faire monter les prix. Mais lorsque les prix ont augmenté, le groupe aurait vendu leurs crypto-actifs en faisant au passage un gros bénéfice. Aucun argent n’a été remis aux victimes.

La police a déclaré que le groupe avait dit à ses victimes qu’elles pouvaient s’attendre à recevoir des retours sur investissement “allant jusqu’à 500 %-2 000 %“.

Les agents ont par ailleurs déclaré avoir gelé un certain nombre de portefeuilles d’échange crypto et confisqué des fonds d’une valeur de près d’un million de dollars.

Le média a ajouté que la police a également révélé son intention de créer un “organe consultatif” avec les échanges crypto. Un tel organe, estiment les officiers, leur permettra d’ouvrir plus rapidement des enquêtes sur des cas présumés de manipulation des prix des cryptomonnaies.

Plus tôt ce mois-ci, le PDG d’une fausse banque sud-coréenne crypto a été condamné à une peine de 10 ans de prison après qu’un tribunal l’a reconnu coupable d’avoir escroqué des investisseurs de quelque 181 millions de dollars.