La raison pour laquelle l’industrie du minage de Bitcoin traverse une période “décisive” selon JPMorgan

Siméon Allegaert
| 3 min de lecture

jpmorgan-minage-bitcoin

Avec une capitalisation boursière de 424,72 milliards de dollars, JPMorgan est l’une des institutions financières les plus importantes et les plus influentes au monde. Cette dernière a vivement critiqué le Bitcoin et l’ensemble de l’écosystème crypto par le passé. Toutefois, son intérêt récent pour la technologie blockchain ainsi que le minage BTC semble suggérer un changement radical de son état d’esprit.

La raison pour laquelle l’industrie du minage de Bitcoin traverse une période “décisive” selon JPMorgan


L’une des raisons principales expliquant ce retournement de situation réside probablement dans la volonté de JPMorgan de diversifier son portefeuille d’investissements. Plus spécifiquement, il s’agit sans doute d’un moyen pour la firme de participer de manière active au marché crypto sans être exposée directement à la volatilité du BTC.

À ce sujet, la firme a publié un rapport le mercredi 11 octobre qui indique que l’industrie de minage Bitcoin est confrontée à une période décisive. Il est notamment question de deux événements majeurs pour l’écosystème. Le premier concerne l’approbation par la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis d’un fond négocié en bourse (ETF) pour le BTC au comptant. Le second trouve son origine dans le halving du Bitcoin qui est prévu pour le mois d’avril 2024.

Avant de poursuivre, il apparait comme nécessaire de souligner que la SEC a repoussé à de multiples reprises la création d’un ETF Bitcoin Spot malgré la pression des législateurs. Néanmoins, un grand nombre d’observateurs extérieurs et de poids lourds du secteur de la finance tels que Steven Schoenfield, l’ancien directeur général de BlackRock, sont d’avis que ces ETF finiront tôt ou tard par être approuvés.

Les différents acteurs institutionnels et particuliers qui sont actuellement positionnés sur le marché crypto sont convaincus qu’une éventuelle approbation sera en mesure de déclencher un déferlement de fonds dans le secteur. Dans cette logique, un rallye haussier pour les cours des crypto-actifs est parfaitement envisageable.

Dans son rapport, JPMorgan implique que toutes les entreprises focalisées sur le secteur du minage Bitcoin ne sont pas égales en termes de capacité. Il est notamment question de l’impact que pourrait avoir le halving du BTC en 2024 et qui pourrait éventuellement balayer certains acteurs du secteur qui présentent des fragilités notables.

Pour rappel, le halving est un processus qui intervient approximativement tous les 4 ans et qui consiste à diviser la prime de minage de nouveaux blocs par deux, ce qui signifie que les mineurs reçoivent 50 % de BTC en moins pour vérifier les transactions.

À noter que JPMorgan n’est pas la seule firme qui s’intéresse actuellement au minage BTC, et que BlackRock profite désormais d’une position d’actionnaire majoritaire sur 4 des 5 entreprises dominantes du secteur.

Graphique sur la période hebdomadaire pour le prix du Bitcoin (BTC) — Source : LunarCrush

Au moment de la rédaction de cet article, le prix du Bitcoin gravite aux alentours de 26 844,56 dollars selon les données de LunarCrush, ce qui correspond à un mouvement à la baisse de 1,36 % dans les dernières 24 heures et de 3,31 % à l’échelle hebdomadaire. Par ailleurs, on observe que le volume de trading sur la période journalière se maintient dans une position de stagnation avec une hausse minimale de 0,70 % en comparaison avec les chiffres de la veille.


Source : Coindesk


Sur le même sujet :


Cet article ne représente en aucun cas un conseil en investissement. Les informations fournies ici ne doivent pas être utilisées comme base pour prendre des décisions financières. Les investissements en crypto-monnaie comportent des risques et peuvent entraîner des pertes importantes. Il convient d’investir uniquement ce que vous pouvez vous permettre de perdre et d’effectuer vos propres recherches avant de prendre toute décision d’investissement.