La société crypto Hashkey vise une valorisation de 1 milliard en capitalisant sur le virage numérique de Hong Kong

Ruholamin Haqshanas
| 3 min de lecture
Source: HashKey Group

La société d’actifs numériques HashKey Group, basée à Hong Kong, souhaite organiser un nouveau tour de financement pour lever des fonds qui lui permettront d’atteindre une valorisation de plus d’un milliard de dollars.

La société est en pourparlers préliminaires pour lever 100 à 200 millions de dollars auprès d’investisseurs potentiels, a indiqué Bloomberg, citant des personnes proches du dossier.

Les négociations autour de l’accord seraient en cours, mais les détails concernant la taille et l’évaluation peuvent changer car ils ne sont pas encore finalisés.

Hashkey opère dans divers domaines financiers, avec plusieurs branches dont HashKey Capital, HashKey Custody, la société de courtage HashKey XPert, l’exchange HashKey Pro et l’infrastructure Web3 avec HashQuark.

La société fait partie d’un nombre croissant d’entreprises d’actifs numériques basées à Hong Kong qui cherchent à élargir leur clientèle dans un environnement de plus en plus libéralisé.

L’année dernière, HashKey avait annoncé qu’il avait obtenu une “licence de gestion d’actifs de type 9” de la Securities and Futures Commission de Hong Kong, lui permettant de gérer des portefeuilles qui ne contiennent que des actifs virtuels, une évolution qui a probablement ouvert la voie à sa dernière offre.

Et plus tôt cette année, la société a clôturé un cycle d’investissement de 500 millions de dollars pour un fonds qui investira dans l’infrastructure, les outils et les applications qui aideront à accélérer l’adoption des technologies blockchain et crypto.

À l’heure actuelle, seules Hashkey et l’exchange OSL du BC Technology Group disposent d’une licence pour exploiter un exchange crypto dans la cité-État.

Cependant, les dirigeants d’autres exchanges, parmi lesquels OKX et Bitget, ont exprimé leur intention de demander une licence dans le cadre du nouveau régime réglementaire de Hong Kong.

Le nouveau cadre réglementaire de Hong Kong entrera en vigueur le mois prochain

Hong Kong poursuit de manière agressive sa stratégie Web3 et blockchain dans le but de se positionner comme une plaque tournante de l’innovation numérique en Asie et d’attirer les entreprises cryptos.

La ville a récemment adopté un nouveau régime réglementaire, qui permettrait aux investisseurs de détail d’échanger des «jetons à grande capitalisation» spécifiques sur des exchanges sous licence. Le nouveau cadre réglementaire entrera en vigueur à partir du mois prochain.

Il convient de noter que les efforts de Hong Kong pour attirer les entreprises cryptos semblent avoir déjà porté leurs fruits.

Le secrétaire aux services financiers et au Trésor de la ville, Christian Hui, a déclaré le mois dernier que plus de 80 entreprises travaillant dans l’espace des actifs numériques avaient manifesté leur intérêt à établir une présence dans la ville depuis octobre 2022.

L’amélioration de la position réglementaire dans la ville a également conduit à un appétit croissant des investisseurs pour les actifs numériques.

En mars, les investisseurs de Hong Kong ont lancé un nouveau fonds de 100 millions de dollars, ProDigital Future, pour soutenir les entreprises cryptos et Web3 en phase de démarrage.

L’appui du gouvernement chinois à la vision de Hong Kong est évident au vu de sa campagne de sensibilisation auprès des entreprises cryptos cette année, malgré l’interdiction de la plupart des formes d’activités cryptos sur le sol chinois.

Comme indiqué, un certain nombre de banques d’État chinoises à Hong Kong ont commencé à offrir des services aux sociétés crypto, notamment la Bank of Communications, la Bank of China et la Shanghai Pudong Development Bank.