L’ancien directeur juridique de FTX lance son propre cabinet d’avocats : peut-on lui faire confiance ?

Thomas Julia
| 3 min de lecture

C’est ce qui s’appelle ne pas avoir froid aux yeux. Ryne Miller, ancien directeur juridique de FTX, vient d’annoncer sur le réseau social LinkedIn le lancement de son propre cabinet d’avocats. Connaissant les déboires juridiques que vit Sam Bankman-Fried, fondateur déchu de FTX, depuis la faillite de la plateforme et son arrestation en 2022, la nouvelle a de quoi interroger. Il est en effet difficile de penser que Ryne Miller ignorait les agissements de SBF. Ceux qui lui valent d’être poursuivi pour fraude électronique et blanchiment d’argent (il risque jusqu’à 20 ans de prison). Explications. 

Faites ce que je dis, pas ce que je fais 

Le cabinet Miller Strategic Partners se spécialisera dans le conseil réglementaire et stratégique aux sociétés d’actifs numériques et de blockchain. Dans le message de présentation, Ryne Miller insiste également sur la capacité de ses avocats dans la gestion de crise. Une manière habile de valoriser son expérience au sein de FTX. Miller déclare à ce propos que même si la chute de la société a été “une expérience extrêmement décevante”, il la considère désormais comme “un véritable atout” pour ses futurs clients.

Le reste de la présentation semble avoir été écrit pour que Miller se dédouane de ses responsabilités.  “Je suis honoré de me lancer dans cette aventure avec mon ami de longue date, mentor et désormais partenaire, William Schroeder. Ensemble, nous sommes impatients d’offrir notre expérience et notre expertise à tous les clients qui travaillent à l’avancement d’une société équitable, compétitive, innovante, et des marchés efficaces, dans toutes les classes d’actifs négociés institutionnellement. “ Si l’on suit ces mots à la lettre, le cabinet de Ryne Miller refuserait aujourd’hui de travailler avec SBF (même si ce dernier est toujours présumé innocent). Une approche surprenante qui ne semble pas gêner outre mesure le principal intéressé. 

Un cabinet qui mise sur l’expérience pour attirer de nouveaux clients 

Son associé William Schroeder est professeur de droit à l’Université Rutgers et à l’Université Hofstra. Il a également passé 36 ans au sein du cabinet d’avocats Sullivan & Cromwell. Avant de rejoindre FTX, Miller était également associé du cabinet Sullivan & Cromwell. Il a également occupé le poste de conseiller juridique auprès de Gary Gensler (l’actuel président de la SEC) lorsqu’il présidait la Commodity Futures Trading Commission. Il a quitté FTX en mars 2023 (après 2 ans à son poste), soit quatre mois après que la société a déposé une demande de protection contre les faillites. 

Il faut rappeler que la faillite de FTX a provoqué un véritable séisme dans le monde des cryptos. Les effets se faisant encore sentir aujourd’hui. L’entreprise était avant sa liquidation le 3eme plus exchange de cryptos dans le monde. La mise en liquidation a fait tomber le Bitcoin à son plus bas niveau depuis 2 ans. Les procureurs ont décrit le cas FTX comme “l’une des plus grandes fraudes financières de l’histoire américaine”. 

Sources: Theblock, Abovethelaw