Le cours du bitcoin approche les 25 000 dollars, les analystes parient sur l’impact de l’IPC

Pauline Eyebe
| 4 min de lecture

Selon plusieurs spécialistes, et même, conformément aux signaux de l’IPC, la valeur du bitcoin (BTC) devrait atteindre 25 000 $ dans un futur proche. En effet, ce 14 mars, la valeur du BTC s’est rapprochée de la résistance clé de 25 000 $, et on pourrait penser qu’elle atteindra cette valeur d’ici peu.

Les espoirs reposent sur l’IPC

D’après les données publiées par Cointelegraph Markets Pro et TradingView cette nuit, la paire BTC/USD a atteint 24 917 $ sur Bitstamp.

Le mois dernier, l’IPC a laissé prévoir un ralentissement de l’inflation. Cette information a fait souffler un vent de panique, et de nombreux observateurs craignaient que la Réserve fédérale applique des taux d’intérêt élevés durant une période plus longue.

Heureusement, les craintes ont été de courte durée puisque la crise bancaire fait passer le débat sur l’inflation au second plan. En effet, le même jour, les données des prévisions indiquent que la Réserve fédérale renoncerait à appliquer des taux élevés, et ceci, en dépit de l’évolution de l’IPC.

Michaël van de Poppe, le fondateur et PDG de trading Eight, a fait une déclaration forte au sujet de cette évolution :

“Le bitcoin balaie les sommets en testant la fourchette haute à 25 000 dollars”.

Monsieur van de Poppe, a ajouté qu’il était préférable d’attendre une période de consolidation afin de voir le comportement des marchés. D’après lui, si ces derniers balayent le sommet de la fourchette à $25.2K suivi d’un bear. Div et retombent, il se tournerait vers des shorts à $23K.

Il n’exclut pas une correction profonde correction du prix du BTC, et ceci est évidemment lié à l’impact de l’IPC. Toutefois, il prescrit la prudence :

“Si l’IPC est chaud, je m’attends à ce que le support soit rugueux. S’il est froid, et qu’une autre banque ne fait pas faillite avant le déjeuner, il y aura un plus grand resserrement des positions courtes”.

Keith Alan a posté un graphique qui montre les principales zones de liquidité à l’achat/vente du BTC, et la fourchette est de 23 600 $ – 25 000 $.

Données du carnet d’ordres BTC/USD (Binance). Source : Keith Alan/ Twitter : Keith Alan/ Twitter

IPC : “Fabriqué” ou “en bonne santé” ?

La position de la Fed est scrutée à la loupe. C’est ainsi que si les chiffres de l’IPC sont inférieurs aux prévisions, cela pousserait la Fed à abandonner l’idée d’hausser les taux au profit d’un assouplissement des conditions financières.

Les plus grandes personnalités restent optimistes quant à l’évolution de l’IPC. C’est le cas du président Joe Biden, qui estime qu’avec un peu de chance, “nous serons en bonne posture”.

Cet avis n’est pas partagé par tous les analystes financiers. Le populaire trader xTrends en est un parfait exemple. Il estime qu’une baisse surprise de l’IPC profiterait à la Fed, car étant fragilisée depuis plusieurs jours. C’est pour cette raison qu’il pense qu’une intervention humaine n’est pas à exclure :

“Je pense que l’IPC de demain sera fabriqué pour éviter un krach boursier et qu’il sera révisé silencieusement des semaines plus tard, comme ils l’ont fait avec les derniers chiffres de l’IPC”,

confie-t-il sur Twitter.

De son côté, Cathie Wood, la PDG d’ARK Invest, a tiré la sonnette d’alarme sur les fâcheuses conséquences macroéconomiques d’une éventuelle hausse des taux d’intérêt.

Elle pense également que si la Fed ne se concentre que sur les indicateurs retardés tels que l’IPC, sans pivoter en réponse aux forces déflationnistes affichées par la courbe de rendement inversée, la crise aura le champ libre pour affecter davantage de banques régionales, et ceci pour conséquence une centralisation, voire une nationalisation du système bancaire américain.

Au moment de la rédaction de cet article, la valeur de la paire BTC/USD est de 24 855,10 $.