Le directeur d’une fausse crypto-banque condamné à 10 ans de prison après avoir soutiré 181 millions de dollars à des investisseurs

Tim Alper
| 2 min de lecture
Source: Wit/Adobe

Le PDG d’une fausse banque sud-coréenne spécialisée dans les crypto-monnaies a été condamné à une peine de 10 ans de prison, après avoir escroqué 181 millions de dollars à des investisseurs.

Selon les médias Chosun et Newsis, le PDG (nommé Ko) dirigeait une entreprise appelée QRC Bank. Ko a été reconnu coupable de fraude et d’autres charges. Deux autres dirigeants de la QRC ont également été emprisonnés, l’un pour cinq ans et l’autre pour trois ans.

Une branche du tribunal pénal du district central de Séoul a appris que Ko avait également dirigé deux sociétés associées, nommées QRC Korea et Worldchain. Le tribunal a appris que Ko et les dirigeants avaient utilisé ces sociétés pour donner à leur escroquerie un vernis d’authenticité.

Ko et ses associés avaient affirmé que QRC Bank était une “plateforme financière intégrée” qui utilisait des crypto-monnaies pour alimenter les transferts de fonds, les échanges et les paiements. Le tribunal a entendu qu’environ 5 400 personnes ont investi dans des programmes liés à QRC.

Le tribunal a également entendu que Ko a commencé son programme en décembre 2019, et avait “trompé les investisseurs” en leur “garantissant des rendements de 300% sur leurs investissements liés aux crypto-monnaies.”

Mais, comme de nombreux schémas similaires, les sociétés étaient en fait une façade pour une opération Ponzi : Ko payait en fait les rendements des investisseurs plus anciens en utilisant l’argent des investisseurs plus récents.

Augmentation du nombre de banques et d’échanges de crypto-monnaies sud-coréennes frauduleuses

Ko et les dirigeants ont également vendu pour environ 4 millions de dollars d'”actions” de QRC Bank. Ko insistait sur le fait que les actionnaires pouvaient s’attendre à des versements lucratifs lorsque la société se développerait à l’étranger. Il a dit aux investisseurs que la QRC Bank était prête à être cotée à la bourse NASDAQ aux États-Unis.

Le juge présidant l’affaire, Park Seol-ah, aurait déclaré que Ko et les autres accusés avaient “trompé un grand nombre d’investisseurs et escroqué d’importantes sommes d’argent.”

Park a ajouté :

“Les victimes ont subi de graves dommages économiques et psychologiques lorsqu’elles ont investi leur argent durement gagné.”

Si Ko et les dirigeants font appel du verdict, l’affaire sera portée devant la Haute Cour – avec un troisième et dernier procès qui se tiendra devant la Cour suprême.

En janvier, la Cour suprême a envoyé le responsable de V Global – une fausse plateforme d’échange de crypto-monnaies qui a également dupé des milliers d’investisseurs – en prison pour 25 ans.