Le géant japonais des valeurs mobilières SBI achète l’échange crypto Bitpoint

Tim Alper
| 2 min de lecture
Artwork showing a large fish preparing to eat a smaller fish.
Source: Pixs:sell/Adobe

Le géant japonais des valeurs mobilières SBI a finalisé le rachat de l’échange crypto Bitpoint. Cette opération consolide l’emprise de plus en plus forte de l’entreprise sur le marché de la crypto au Japon. Notons que c’est deuxième fois que SBI rachète un rival national.

L’entreprise, qui a confirmé l’opération dans un message publié sur son site Web, a acquis une participation majoritaire (51 %) dans Bitpoint en mai 2022. SBI a par ailleurs conclu un accord pour acheter les 49 % restants des parts de Bitpoint. La société n’a pas divulgué le montant de ce rachat d’actions.

SBI a expliqué qu’elle allait faire de Bitpoint une “filiale à part entière”. La société est également propriétaire de la plateforme crypto TaoTao (depuis 2020) qui était auparavant détenue en partie par Yahoo! Japan. SBI exploite également SBI VC Trade, son propre échange crypto.

SBI a indiqué qu’elle utiliserait les liquidités de sa filiale B2C2 basée au Royaume-Uni pour améliorer les services Bitpoint existants. L’entreprise a ajouté qu’elle envisageait prochainement lister des cryptos en lien avec le gaming sur la plateforme.

Bitpoint a été fondé par l’opérateur Remixpoint.

Les géants japonais du secteur des valeurs mobilières éliminent les jeunes échanges crypto locaux

 A chart showing one-year trading volumes at the crypto exchange bitFlyer.
Volume de trading sur un an de l’échange crypto japonais bitFlyer. (Source: CoinGecko)

Au cours des dernières années, les sociétés de valeurs mobilières sont de plus en plus désireuses d’entrer sur le marché et de réduire le nombre de sociétés avec lesquelles elles doivent rivaliser.

Le groupe Monex, l’un des plus grands rivaux de SBI sur le marché des valeurs mobilières, a acheté l’échange Coincheck en 2018. Monex a également été lié à une éventuelle offre pour la plateforme de trading FTX Japan, qui sera vendue par un tribunal des faillites américain plus tard cette année.

Parmi les autres grandes industries actives sur la scène, citons le géant sud-coréen-japonais des applications de chat Line et le géant du commerce électronique Rakuten. Ces deux entreprises gèrent leurs propres échanges.

En plus de ses intérêts dans les échanges cryptos, SBI exploite également une filiale de minage de cryptomonnaies appelée SBI Crypto ainsi que le réseau blockchain SBI-Ripple Asia en collaboration avec la société américaine Ripple.