Le gouvernement brésilien veut mieux contrôler le secteur des cryptomonnaies

Tim Alper
| 2 min de lecture

Le gouvernement brésilien va chercher à renforcer son contrôle du secteur des cryptomonnaies au pays. Il a créé un “groupe de travail” composé d’avocats et de procureurs de haut vol qui ont été chargés de rédiger des propositions de réforme juridique.

Source: Erich Sacco/Adobe

Via une annonce officielle, le Conseil national du ministère public a déclaré qu’il travaillerait sur le projet en collaboration avec la Commission pour la défense de la probité administrative, le bureau anti-corruption du Brésil.

Le ministère a déclaré que le groupe de travail se concentrerait sur la “réglementation des opérations impliquant des cryptomonnaies”. Il sera chargé de produire un rapport complet sur la législation proposée et les “bonnes pratiques juridiques” dans le secteur des cryptos. Le rapport est attendu dans un an.

Le groupe comprendra l’avocat Thiago Augusto Bueno, basé dans l’État d’Amazonas, qui a déjà publié des travaux sur des questions liées au Bitcoin (BTC). Neuf autres procureurs publics de diverses provinces brésiliennes feront également partie de ce groupe.

Que fera ce groupe de travail gouvernemental sur les cryptomonnaies ?

Le groupe a été chargé “d’élaborer des formations et des manuels” pour “les membres du ministère public, du système judiciaire et des forces de police”, a-t-il annoncé dans un communiqué.

Il conseillera également le public brésilien sur “une utilisation sécuritaire des cryptomonnaies”. Elle “fournira un soutien” aux procureurs dans les affaires impliquant des cryptomonnaies.

Le groupe a noté que “les escroqueries liées aux cryptomonnaies sont devenues un sujet de préoccupation pour les autorités et les organismes de réglementation du monde entier.”

Il a noté qu’il n’existe actuellement au Brésil “aucune réglementation ou législation précise sur les cryptos”.

Le groupe explique que, selon l’autorité de régulation des marchés du pays, la Commission des valeurs mobilières et des échanges (CVM), les cryptomonnaies sont “utilisées dans 43 % des escroqueries financières”.

Les chercheurs du CVM ont expliqué que la plupart des victimes brésiliennes d’arnaques cryptos sont des hommes (91 %). Plus d’un tiers de ce groupe, a déclaré le CVM, est âgé de 30 à 35 ans.

Plus tôt ce mois-ci, le CVM a déclaré que les efforts visant à réglementer la crypto au Brésil n’entraveraient pas la “croissance” du secteur.

La Chambre des députés du Brésil a récemment approuvé une loi visant à légaliser les paiements en crypto, mais celle-ci doit être approuvée par le pouvoir exécutif avant d’être promulguée.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: