Le lancement du testnet pour la prochaine mise à jour d'Ethereum (ETH), Shanghai, pourrait avoir lieu dès février

Source: AdobeStock / Sergey Nivens

Les développeurs d'Ethereum prévoient de mettre en ligne d'ici la fin du mois de février un réseau de test public pour la mise à niveau Shanghai, qui comprendra un code permettant de retirer les jetons ETH placés en staking sur la Beacon chain depuis décembre 2020.

Lors d'une réunion le 5 janvier, les développeurs d'Ethereum ont choisi mars 2023 comme objectif provisoire pour le hard fork Shanghai. Afin de s'assurer qu'ils respecteront cette date, les développeurs prévoient de publier un réseau de test public pour la mise à niveau.

Les développeurs ont noté que la mise à niveau se concentrera exclusivement sur les retraits d'ETH. Ils ont renoncé à intégrer un ensemble de propositions d'amélioration d'Ethereum (EIP), appelé EVM Object Format (EOF), qui visait à optimiser l'environnement de programmation EVM de la blockchain, car ils craignaient que cela ne retarde le déploiement de Shanghai.

Vitalik Buterin a également exprimé ses inquiétudes quant aux risques que pourrait rencontrer la mise en oeuvre de l'EOF. Il a déclaré :

"Dans l'EVM, il est beaucoup plus difficile de supprimer certains éléments que de supprimer d'autres fonctionnalités. Si nous devons créer une nouvelle version de l'EVM, celle-ci doit être conçue dans l'idée d'être compatible avec toutes les mises à jour que nous souhaitons effectuer à l'avenir."

Christine Kim, associée de recherche chez Galaxy qui était présente lors de la réunion, a déclaré dans un billet de blog que le réseau actuel de test des développeurs pour Shanghai, qui a été lancé juste avant Noël, a déjà progressé jusqu'au bloc 4 000. En outre, toutes les combinaisons de clients de la couche d'exécution (EL) et de la couche de consensus (CL) fonctionnent actuellement sur ce réseau de test.

La mise à niveau a suscité l'enthousiasme de nombreux membres de la communauté Ethereum. Comme elle permettra les retraits des contrats de staking elle réduira considérablement le risque associé à cette opération, ce qui devrait convaincre davantage d'utilisateurs de placer leurs jetons.

Selon les données de Staking Rewards, Ethereum dispose actuellement du plus faible ratio de staking avec seulement 13,79 % de tous les jetons ETH en circulation. En comparaison, d'autres blockchains Proof-of-Stake (PoS) ont un taux de staking beaucoup plus élevé, avec Cosmos Hub à 62,5%, Cardano à 71,8% et Solana à 71,4%.

Shanghai aura un impact majeur sur les protocoles de staking liquide tels que Lido et Rocket Pool, qui permettent aux utilisateurs de participer au staking sans exécuter un nœud de validation. En d'autres termes, les utilisateurs disposant de moins de 32 ETH peuvent se livrer au staking en utilisant ces plateformes.

Par conséquent, les jetons natifs de ces protocoles pourraient enregistrer une hausse conséquente à l'approche de la mise à niveau. LDO, le jeton natif de Lido, se négocie actuellement à 1,88 $, en hausse de 17,5 % au cours de la dernière journée. Le RPL de Rocket Pool a augmenté d'environ 15% au cours des dernières 24 heures.
 

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: