Le nombre d’ETH placés en staking en augmentation : quel impact sur le prix ?

Joel Frank
| 4 min de lecture
Ethereum. Source: Adobe

À la suite de la mise à niveau de la blockchain Ethereum de la semaine dernière permettant le retrait des jetons ETH de la Beacon chain pour la première fois depuis l’activation du staking en décembre 2020, le nombre de jetons ETH verrouillés dans le contrat intelligent de staking a continué d’augmenter.

Le nombre total de jetons ETH bloqués en staking était de 18,62 millions lundi, selon les données présentées par la société d’analyse crypto Glassnode.

Cela représente une augmentation de près de 500 000 en une semaine, le rythme le plus rapide auquel le nombre total de jetons ETH stakés a augmenté depuis fin février.

Il marque également un nouveau record absolu pour le nombre total de jetons ETH bloqués.

L’augmentation rapide de ce nombre au cours de la semaine dernière a surpris certains traders et analystes qui s’attendaient à ce que l’activation des retraits entraîne des sorties nettes du contrat intelligent de staking.

Certains traders et analystes prévoyaient que les investisseurs ETH retireraient leurs jetons et récupèreraient leurs récompenses dès que possible, déclenchant potentiellement une vague de liquidation et une baisse du prix d’ETH.

Étant donné que le contraire s’est produit (c’est-à-dire que le nombre de jetons ETH placés en staking a augmenté au lieu de baisser), ETH a sans surprise enregistré une hausse alors que les prises de positions baissières se sont dénouées.

La paire ETH/USD est passé de moins de 2 000 $ et s’est consolidé ces derniers jours autour de 2 100 $.

Il semble que de plus en plus de détenteurs d’ETH attendent la mise en œuvre réussie des retraits avant de déposer leur ETH dans le contrat de staking, et qu’il y ait moins de détenteurs d’ETH désireux de retirer leurs jetons du contrat pour les vendre.

La flexibilité retrouvée dans le staking d’ETH réduit le risque pour les investisseurs de placer leurs jetons dans le contrat.

En conséquence, des entrées substantielles d’ETH dans le contrat de staking sont attendues dans les années à venir.

L’impact d’une participation croissante au staking pour le prix d’ETH

Compte tenu de la réaction du marché la semaine dernière, une augmentation continue du nombre total de jetons ETH stakés pourrait fournir un appui continu à la hausse du prix d’ETH.

En supposant que lorsque les investisseurs déposent leur ETH dans le contrat de staking, ils considèrent cette opération comme un investissement à long terme, cela devrait agir comme un facteur déflationniste pour ETH.

En effet, à mesure que le nombre d’ETH placés en staking augmente, la quantité d’ETH immédiatement disponible diminuera, augmentant sa rareté et potentiellement son prix.

À l’heure actuelle, comme indiqué ci-dessus, environ 18,6 millions de jetons ETH sur l’offre totale en circulation, évaluée à environ 120 millions de jetons, sont actuellement bloqués dans le contrat de staking, ce qui représente environ 15,5 %.

Des protocoles de blockchain de couche 1 basés sur la preuve d’enjeu comme Cardano ont des taux de participation au staking de l’ordre de 60 à 70 %.

Si Ethereum peut atteindre un taux de participation de 60 à 70 %, cela impliquerait une diminution du nombre de jetons ETH non stakés d’environ 50 à 60 millions.

Cela aurait un impact énorme sur le marché et pourrait réduire considérablement la disponibilité des jetons ETH sur les principaux exchanges cryptos et pour d’autres fonctions telles que le paiement des frais de transactions ou pour l’utilisation dans la finance décentralisée (DeFi).

Il pourrait s’agir d’un catalyseur majeur d’un mouvement positif pour le prix d’ETH dans les années à venir.

Un autre facteur favorable à long terme sera l’impact combiné de la combustion de jetons ETH introduite par le hard fork London en août 2021 et la baisse du taux d’émission d’ETH à la suite de la «Fusion» en septembre dernier.

En effet, l’offre d’ETH baisse actuellement à un rythme d’environ 1,5% par an.

Cependant, ce taux de déflation pourrait s’accélérer dans les mois à venir si la congestion du réseau augmente et fait grimper les frais de réseau et le taux de consommation des ETH, en raison du fait que le taux d’émission des ETH est resté largement inchangé ces derniers mois dans la fourchette de 0,5 à 0,6 % par an. 

En effet, le taux de déflation a momentanément atteint 5,6 % plus tôt cette année au milieu d’un pic soudain de l’activité du réseau qui a déclenché un pic de courte durée des frais de réseau.