Le PDG de Ripple visé par des usurpateurs d'identité sur Twitter

Brad Garlinghouse, PDG de la start-up californienne Ripple, a reproché à Twitter de ne pas prendre (davantage) de mesures pour lutter contre la propagation des faux comptes - dont certains sont pourtant vérifiés.

Brad Garlinghouse. Source: capture video, Ripple / YouTube

"Je n'arrive pas à croire que je doive encore faire cela", a tweeté le PDG, en adressant son message au service de support de Twitter.

Selon son tweet, de nombreux comptes vérifiés se sont fait passer pour Garlinghouse et ont même participé à des discussions sur la crypto.

Le PDG a partagé un e-mail de l'équipe d'assistance de Twitter dans lequel il est écrit qu'un compte signalé n'opèrait pas en violation de la politique du géant des médias sociaux relative aux identités trompeuses et mensongères.

Garlinghouse a affirmé que,

"Cela fait des années que des arnaqueurs utilisent cette application, et nous attendons toujours une quelconque action, alors que des milliers de personnes (si ce n'est plus) continuent d’être exploitées."

On peut également se demander si, et le cas échéant, comment les bots sont liés à ce problème.

Au moment de la rédaction de cet article, il semble qu'il n'y ait eu qu'un seul compte Twitter vérifié, appartenant au véritable PDG, suivi d'un certain nombre de comptes avec des variations sur le même nom.

Source: Twitter

D'autres utilisateurs ont cependant affirmé avoir pris des captures d'écran de certains comptes qui présentent effectivement un badge de vérification, ainsi que le nom et la photo du PDG - bien que les pseudonymes soient sensiblement différents.

__

__

Plusieurs commentateurs ont affirmé avoir vu de nombreux utilisateurs se faire passer pour Garlinghouse, ajoutant que la vérification d'un compte est relativement facile - tandis que d'autres ont suggéré qu'il est possible que ces escrocs achètent des comptes vérifiés.

Il ne s'agit pas, loin s'en faut, de la seule bataille du PDG contre les médias sociaux et les usurpateurs d'identité sur ces sites, mais plutôt d'un combat permanent.

En 2020, par exemple, la société blockchain a annoncé une action en justice contre le géant du partage de vidéos YouTube.  

"Aujourd'hui, nous intentons une action en justice contre YouTube afin d'inciter un changement de comportement à l'échelle de l'industrie et de fixer les attentes en matière de responsabilité", a déclaré l'entreprise à l'époque, ajoutant que "YouTube et d'autres grandes plateformes technologiques et de médias sociaux doivent être tenus responsables de l'absence de processus suffisants pour lutter contre les [escroqueries]."

Des années auparavant, l'entreprise s'était plainte et avait mis en garde contre les escroqueries liées à Ripple et XRP, ainsi que contre l'usurpation d'identité de ses dirigeants.

Garlinghouse n'est pas le seul à être visé par ces comptes frauduleux. Parmi les autres personnes bien connues figurent le cofondateur d'Ethereum, Vitalik Buterin, et le PDG de Binance, Changpeng Zhao

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: