. 4 min read

Le prix du bitcoin atteint un nouveau sommet depuis 9 mois de 27 000 dollars

Graphique de la bougie de 1 heure du BTC/USD (Bitstamp). Source : TradingView

La crise bancaire qui secoue les États-Unis ne semble pas avoir d’effets négatifs sur les marchés cryptos. Au contraire, ces derniers se portent plutôt bien à l’exemple du Bitcoin qui a atteint un nouveau sommet de 27 000 dollars le 17 mars. 

C’est son plus haut sommet depuis 9 mois au moment où la Fed n’est pas en mesure d’appliquer son resserrement en place depuis 2021. Elle a injecté 300 milliards de dollars dans l’économie pour faire face à la crise. 

La crise bancaire profite au BTC qui voit son prix s’envoler

Le 17 mars, la paire BTC/USD a atteint 27 025 $ sur l’échange Bitstamp selon les données de Cointelegraph Markets Pro et Tradingview. Son prix est sur une tendance haussière et au moment de la mise sous presse, la paire BTC/USD tourne autour de 27 491 USD. 

Cette tendance devrait se poursuivre à cause de la crise bancaire qui sévit en ce moment. Un élément qui devrait booster le marché crypto est le bilan de la Réserve fédérale qui montre que 300 milliards de dollars ont été injectés dans l’économie pour faire face à la crise bancaire. 

L’ajout d’un montant aussi important destiné aux banques et institutions de crédit aura un effet bénéfique sur les marchés cryptos d’après plusieurs analystes. Cela signifie que la Fed a renoncé à sa politique de resserrement quantitatif entamée en 2021 visant à supprimer des liquidités.

Scott Melker, analyste et animateur de podcast The Wolf Of All Streets estime que, selon les données du bilan de la Réserve fédérale, les liquidités injectées dans l’économie en une semaine sont l’équivalent de la moitié d’une année de resserrement. Au regard de la situation, on se dirigerait vers un assouplissement quantitatif.

Toute l’agitation provoquée par les décisions des autorités américaines pour maîtriser la crise bancaire a rassuré plusieurs spécialistes. Les performances du Bitcoin ont permis d’envisager que la tendance haussière actuelle devrait se poursuivre.

Dans ce sens, Stockmoney Lizards prévoit une envolée du BTC qui devrait briser de nouvelles résistances au cours de sa hausse. C’est aussi l’avis de Michaël vans de Poppe, le fondateur et PDG de la société Eight qui pense qu’il y aura probablement des lignes latérales. 

Toutefois, si le BTC se consolide à 26 000 $, son prix pourrait atteindre 28 000 $ ou même 30 000 $ durant ce bull run. Dans le cas contraire, si le support de 26 000 $ est brisée, il pense que le prochain support qui tiendra pendant un certain temps sera 25 000 dollars.

Arthur Hayes préfère la crypto aux actions

La récente crise bancaire a pesé sur la conscience des investisseurs. Plusieurs d’entre eux voient la crypto comme un refuge pour leurs investissements. C’est le cas de l’ancien PDG de BitMEX, Arthur Hayes, qui a déclaré avoir abandonné les actions pour la crypto-monnaie.

Dans un article de blog, Hayes a décortiqué les derniers événements des marchés, passant en revue les agissements de la Fed et leurs éventuelles conséquences. Il en est arrivé à la conclusion que Bitcoin constitue un refuge plus solide que les actions

Il estime que son portefeuille sera sous-performant et souhaite saisir des opportunités de trading à court terme pour avoir les fonds nécessaires afin d’investir sur le Bitcoin. Si ces opportunités ne se présentent pas, Hayes envisage de liquider une bonne partie de son portefeuille d’actions pour pouvoir se constituer un portefeuille de cryptos.

Hayes n’exclut cependant pas une possibilité de se tromper sur les cryptos et sur la hausse du BTC en particulier. Si les choses évoluent, il a envisagé de rectifier sa stratégie.

L’ancien PDG de BitMEX pense également que le nouveau programme de financement à terme bancaire lancé par la Fed est la nouvelle apparence d’un contrôle de la courbe de rendement (YCC) mis en place par les autorités. La seule différence est que cet habillage est plus agréable et brillant.