. 2 min read

Le projet pilote du Yuan numérique s’étend à la gestion de patrimoine et à l’éducation

Source: PVL/Adobe

Le yuan numérique de la Banque centrale populaire de Chine (PBoC) est sur le point de s’étendre au monde de la gestion de patrimoine mais aussi à l’éducation.

Selon le Shanghai Securities News, la banque de courtage et d’investissement China Galaxy Securities, cotée à la Bourse de Hong Kong, permettra aux clients payant en yuan numérique d’accéder à des produits de gestion de patrimoine de type gré à gré.

La société proposera ces produits à un nombre restreint de clients à Pékin et dans d’autres parties de la zone pilote définie pour ce yuan numérique. Mais, à terme, les clients de tout le pays pourront placer leurs avoirs en yuans numériques dans des fonds publics et autres véhicules d’investissement.

La société compte quelque 13 millions de clients de courtage. De nouvelles mesures pourraient permettre à la société (qui est jusqu’à présent la seule société de courtage à avoir reçu l’autorisation de la PBoC de traiter le yuan numérique de cette manière) de proposer aux utilisateurs de yuans numériques des options d’achat de titres

Gestion de patrimoine, valeurs mobilières et éducation

Selon le média Zhejiang Online, l’effort en matière d’éducation est le fruit d’une collaboration entre le département des finances de la province de Zhejiang, les autorités budgétaires du district de Hangzhou Gongshu et une succursale de l’Industrial and Commercial Bank of China, l’un des plus grands acteurs bancaires chinois. Notons que cette banque a été particulièrement active en ce qui concerne le pilote du yuan numérique.

Les organismes ont ouvert ce qu’ils ont appelé un “canal de paiement non fiscal en yuan numérique“. Cela signifie que les citoyens peuvent utiliser ce canal pour payer aux autorités locales des services qui ne relèvent pas de la fiscalité locale – comme les frais de scolarité des écoles maternelles.

Des canaux distincts existent déjà pour les citoyens de Hangzhou qui souhaitent payer leurs impôts locaux à l’aide du yuan numérique.

Le journal cite l’exemple du Kyoto Experimental Kindergarten, à Hangzhou, qui a ajouté des options de paiement en yuans numériques à sa plateforme de paiement. Auparavant, les parents devaient payer les frais par virement bancaire ou par le réseau de paiement électronique Alipay.

Cette nouvelle intervient quelques jours après que le géant chinois du commerce électronique Meituan a annoncé qu’il distribuerait des yuans numériques et des portefeuilles “physiques” hors ligne pour célébrer le Nouvel An lunaire. La société est l’une des nombreuses entreprises à promouvoir la crypto comme outil de paiement sur leurs plateformes.