Le trading des crypto-monnaies à Wall Street n’est qu’une question de temps

Alm Maye
| 3 min de lecture

Le trading des cryptos sur la bourse de New York

L’année 2024 pourrait marquer un tournant significatif pour le futur des crypto-monnaies. Alors que le secteur a déjà capté l’intérêt des institutionnels, c’est désormais Wall Street qui pourrait le courtiser.

Lors d’une conférence au Texas, de grands acteurs de la finance à Wall Street ont émis la possibilité d’intégrer les cryptos à leurs produits d’investissement.

Les cryptos débarquent bientôt à Wall Street ?


L’intégration des crypto-monnaies à Wall Street semble être une perspective de plus en plus tangible, en dépit de certains obstacles réglementaires. Les dirigeants de la Bourse de New York (NYSE) ont récemment exprimé leur ouverture à l’idée de proposer des échanges de crypto-monnaies. Toutefois, ils insistent sur la clarification réglementaire du secteur aux États-Unis.

En effet, lors de la conférence Consensus 2024 à Austin, Lynn Martin a indiqué que l’absence de directives claires demeure un frein majeur. C’est la Présidente du NYSE. Elle a aussi souligné qu’une réglementation appropriée pourrait ouvrir de nouvelles possibilités pour les marchés traditionnels.

Parallèlement, Tom Farley, ancien président du NYSE et actuel PDG de Bullish, est optimiste quant à l’amélioration du paysage réglementaire américain. Il a pris comme exemple l’adoption récente par le Congrès américain de la loi FIT21 et le soutien récent de Donald Trump au secteur.

De même, il a souligné l’importance des évolutions réglementaires en comparant les transformations rapides aux changements observés dans d’autres régions, comme l’Europe et Hong Kong. Pour rappel, Hong Kong a lancé le même jour deux ETF crypto, l’un sur le Bitcoin et l’autre sur l’Ethereum.

Cependant, Farley a également évoqué les réticences des régulateurs face à l’adoption de la blockchain pour les actifs traditionnels. Il envisage que les firmes de la finance traditionnelle pourraient plutôt se tourner vers le développement de blockchains privées pour les règlements.

En somme, bien que Wall Street soit ouverte à l’adoption des crypto-monnaies, la concrétisation de ce potentiel dépendra largement des évolutions réglementaires à venir. Les discussions en cours montrent quand même une prise de conscience qui pourrait finalement conduire à une intégration directe des cryptos dans le système financier traditionnel.

Le contexte politique actuel pourrait favoriser cette avancée


Comme évoqué précédemment, comparativement aux années précédentes, la situation semble évoluer pour les cryptos au pays de l’oncle Sam. Tout d’abord, les prémices ont été annoncées avec le lancement des ETF Bitcoin Spot en janvier dernier et récemment celui des ETF Ethereum.

Même si ce fût une longue bataille judiciaire avec la SEC, les gestionnaires d’actifs ont finalement eu gain de cause.

Ensuite, la seconde bonne nouvelle est celle de la récente adoption par le Congrès américain de la loi FIT21.

Pour faire simple, cette loi pose les bases d’un cadre réglementaire bien défini pour le secteur des cryptos. Si cette loi passe avec succès au Sénat, la SEC ne déciderait plus seule à sa guise du futur des cryptos, mais travaillerait en commun avec la CFTC.

Pour rappel, l’institution dirigée par Gary Gensler s’est toujours montrée hostile au développement du secteur crypto. Tout cela intervient dans un contexte où les cryptos pourraient aussi jouer un rôle déterminant dans le choix du prochain POTUS.

Et sur ce terrain, Trump a déjà une longueur d’avance. De fait, le rival de Biden a déjà promis vouloir faire conserver aux USA, sa place de leader dans le domaine des cryptos. De même, l’équipe de Biden a commencé par se rapprocher des acteurs du domaine pour en apprendre davantage sur les cryptos et tenter de séduire l’électorat pro-crypto.


Sur le même sujet :