04 Jan 2023 · 4 min read

Le Wall Street Journal affirme que l'effondrement de l'empire de Sam Bankman Fried avait débuté bien avant le krach du marché

Source: capture video, New York Post

L'empire crypto du fondateur disgracié de FTX, Sam Bankman-Fried, montrait des signes de fragilité depuis plusieurs années, et des fissures ont commencé à apparaître au début de 2022, selon un nouvel article publié par le Wall Street Journal.

L’article publié la veille du Nouvel An affirme que la société de trading crypto de Bankman-Fried, Alameda Research, "n'a jamais été particulièrement brillante en matière d’investissements."

Alameda "a réalisé de gros paris, gagnant certains mais perdant beaucoup d'entre eux", et une gestion appropriée des risques faisait défaut, peut-on lire dans l’article à propos de la société de trading, qui était connue pour ses liens étroits et discutables à FTX.

L’article contredit les déclarations antérieures de Sam Bankman-Fried, qui a insisté sur le fait qu'Alameda a prospéré jusqu’au début du krach crypto de novembre 2021. À cette époque, Bankman-Fried n'était déjà plus PDG d'Alameda, et la société avait été dirigée conjointement par Caroline Ellison et Sam Trabucco jusqu'en août 2022, puis par Ellison seule.

Caroline Ellison a présenté ses excuses pour son rôle dans l'effondrement d'Alameda et de FTX. Elle a accepté de plaider coupable de sept délits, dont des accusations de fraude électronique, de fraude en valeurs mobilières et de blanchiment d'argent.

"Absence totale d'un cadre de gestion des risques"

Selon le Wall Street Journal, l'absence de processus formels et de structure chez Alameda était si évidente qu'Austin Campbell, trader d'actifs numériques à CitiBank, est devenu sceptique à l'égard de la société alors que la banque et Alameda exploraient un partenariat en 2020.

S'adressant au WSJ, Campbell a été cité comme disant :

"J'ai immédiatement noté qu'ils étaient incapables d'articuler de manière significative  l'absence d’un cadre de gestion des risques, ce qui semblait totalement aberrant."

Arbitrage sur le marché japonais

Sam Bankman-Fried et Alameda ont initialement fait fortune en exploitant les opportunités d'arbitrage entre les prix des cryptomonnaies au Japon par rapport à ceux du reste du monde en 2017 et 2018. Lorsque cet écart de prix s'est refermé, cependant, Alameda a dû trouver d'autres moyens de gagner de l'argent.

Comme le rapporte le WSJ, l'algorithme de trading d'Alameda présentait déjà des lacunes et a amené la société à perdre de l'argent, suite à des paris erronés sur les mouvements de prix.

L’article affirme qu’au printemps 2018, les actifs d'Alameda avaient diminué de deux tiers, s'élevant à environ 30 millions de dollars. “Une perte significative sur XRP" était à l’origine de la baisse des fonds propres. Pour permettre à la société de rester à flot, des investissements externes de plus en plus importants ont été nécessaires et à un moment donné, Bankman-Fried avait offert aux prêteurs des rendements allant jusqu'à 20 % par an.

Début du marché baissier

Pourtant, Alameda a continué à fonctionner et à faire des profits pendant des années, jusqu'à ce que les problèmes s’accumulent vers la fin du marché haussier en 2021.

Fin 2021, Alameda avait injecté jusqu'à 1 milliard de dollars dans la société de minage crypto Genesis Digital Assets, qui avait des opérations au Kazakhstan. L'investissement a été décrit comme la plus importante opération en capital-risque d'Alameda, mais malheureusement, il s'est produit juste avant l’effondrement du marché en 2022.

"Le timing de cet investissement était terrible : le prix du Bitcoin a connu une chute vertigineuse, et avec lui les profits des mineurs", indique le WSJ.

À la suite de l'effondrement des prix, les défauts de paiement ont commencé à se propager dans l'industrie et Bankman-Fried est intervenu à plusieurs reprises pour soutenir les entreprises défaillantes.

Les problèmes se sont aggravés lorsque les prêteurs d'Alameda ont commencé à demander le remboursement de leur argent. Et comme de nombreux investissements de la société étaient illiquides et non rentables, Bankman-Fried n'a vu qu'une seule solution : il a poussé la société de trading à emprunter des milliards de dollars à FTX - des fonds que l’exchange détenait pour le compte de ses clients.

Malgré ses mesures agressives pour maintenir l'entreprise à flot, il semble que Bankman-Fried ait fini par comprendre que les pratiques commerciales d'Alameda n'étaient pas viables.

"Je pense qu'il est peut-être temps pour Alameda Research de fermer. Honnêtement, on aurait dû le faire il y a un an", a-t-il admis dans un document qu'il aurait divulgué quelques mois avant la faillite, selon le WSJ.

 

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: