30 juin 2021 · 4 min read

Appels pressants à la régulation du secteur crypto en France et aux USA

Certains politiciens et régulateurs semblent désireux de mettre en place des freins et des contrepoids au secteur crypto, et garder le contrôle sur le secteur avant qu'il ne soit trop tard.

Source: Adobe/golubovy

Aux États-Unis, les législateurs souhaitent adopter une réglementation plus stricte que le statu quo - et éradiquer la nature anonyme des transactions cryptos, démontrant une fois de plus leur incompréhension du fonctionnement de ce secteur.

S'exprimant lors d'un événement virtuel organisé par Axios, le député démocrate de l'Illinois, Bill Foster, qui est le co-président du House Blockchain Caucus, a laissé entendre que le sentiment anti-crypto se développait à Washington, expliquant :

"Il y a un sentiment significatif, croissant, au Congrès que si vous participez à une transaction crypto anonyme, vous participez de facto à une conspiration criminelle."

Foster a déclaré qu'une façon pour le secteur crypto de rassurer les législateurs serait de supprimer, au moins partiellement, l'anonymat, opinant que, "vous devez être en mesure de vous adresser à un tribunal pour démasquer les participants dans certaines circonstances."

Il a ajouté que la crypto devrait s'efforcer de parvenir à un "pseudo-anonymat", permettant aux régulateurs d'intervenir et de surveiller les transactions sur les réseaux blockchain pour vérifier les éventuelles fraudes. Cependant, comme on le sait, seules les monnaies privées, comme Monero (XMR), peuvent offrir un anonymat total à leurs utilisateurs, alors que le Bitcoin (BTC) est pseudo-anonyme (la mise à niveau Taproot pourrait toutefois améliorer la confidentialité des utilisateurs de BTC).

L'idée de Foster consiste à utiliser une "clé très bien gardée" à laquelle la police et les régulateurs pourraient accéder sur autorisation d'un tribunal, en cas de fraude présumée pour identifier les utilisateurs et annuler les transactions. L'absence de mise en œuvre de cette mesure pourrait entraîner une augmentation des attaques par ransomware, a-t-il suggéré.

"Les tiers de confiance", a-t-il suggéré - dans ce cas, le système judiciaire - sont le seul moyen qui permettrait au gouvernement d'obtenir le type de contrôle avec lequel il est à l'aise en matière de crypto.

"Existe-t-il un tribunal auquel il est possible de s'adresser pour démasquer les participants, mais aussi un tiers de confiance ou un tribunal qui peut annuler les transactions frauduleuses ou erronées ?" a-t-il dit, ajoutant que "les gens qui souhaitent détenir une partie de leurs avoirs en crypto-actifs voudront avoir cette garantie qu'un tiers de confiance peut résoudre ce problème."

Dans l'Hexagone, le sentiment d'urgence était palpable lorsque, selon BFM TV, le gouverneur de la Banque centrale de France, François Villeroy de Galhau, a appelé les dirigeants de l'UE à publier un cadre réglementaire pour le secteur crypto au plus vite.

Le gouverneur, ancien directeur des opérations de BNP Paribas, a déclaré qu'il voulait "souligner l'urgence" de réglementer les crypto-actifs, ajoutant "nous n'avons plus beaucoup de temps - juste un ou deux ans."

Villeroy de Galhau a ajouté que l'Europe risquait d'assister à une "marginalisation de l'utilisation de la monnaie de banque centrale", et a ajouté :

"En Europe, nous devons être prêts à agir aussi rapidement que nécessaire, ou courir le risque d'une érosion de notre souveraineté monétaire."

Dans le même temps, la Banque centrale européenne ne cesse de faire l'éloge de l'euro numérique, le qualifiant de "sans risque".

Cependant, il existe également des législateurs pro-crypto qui pourraient participer à l'élaboration de réglementations favorables aux cryptomonnaies. Hier par exemple, lors du CNBC Financial Advisor Summit, la sénatrice américaine Cynthia Lummis a déclaré qu'elle aimerait voir "les cryptomonnaies, comme le Bitcoin, faire partie d'une allocation d'actifs diversifiée utilisée dans les fonds de retraite et d'autres opportunités d'épargne à l'avenir." La sénatrice a déclaré qu'elle détient "je pense, cinq bitcoins" et qu'elle a payé 330 USD pour son premier BTC acheté en 2013.

________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: “Comprendre Bitcoin en 2h" et “Investir dans Bitcoin".

Regardez la dernière vidéo “Les 5 actus cryptos de la semaine”:

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________