Les flatcoins : on vous dit tout sur ces nouveaux jetons anti-inflation

Romaric Saint-aubert
| 2 min de lecture

Pour lutter face à l’inflation, les flatcoins font leur apparition. Leur objectif : proposer une alternative à la monnaie traditionnelle mais également une arme anti-inflation grâce à une stratégie originale.

Les flatcoins : ces stablecoins anti-inflation

Les statistiques sur l’inflation sont alarmants. Statista recense une hausse de 8.8% en 2022 et 6.5% en 2023. Face à cette hausse du coût de la vie en France comme ailleurs, il est nécessaire d’apporter une solution adaptée de manière rapide. Etonnement, c’est du côté des crypto-monnaies que pourrait se cacher la réponse à l’une des questions le plus complexes du moment.

Pour bien comprendre les flatcoins, il faut d’abord saisir la notion de stablecoin. Si les crypto-monnaies comme l’Ether (ETH), le Ripple (XRP) ou encore le Dogecoin (DOGE) ne son adossés à aucune valeur réelle, les stablecoins proposent l’inverse. Ainsi, l’USDT est axé sur la valeur du dollars US. Dans la même veine, on retrouve également l’USDC, pour ne citer que les plus connus.

Les stablecoins obéissent à la loi du « 1 pour 1 », soit 1 USDT pour 1 dollars, et leur cours suit scrupuleusement la valeur de l’actif auquel ils sont rattachés. Les flatcoins, eux, fonctionnent un peu de la même manière, à quelques nuances près.

Au lieu d’être adossés à la valeur d’un actif fiduciaire, les flatcoins suivent le pouvoir d’achat ou l’indice des prêts à la consommations. Ainsi, les flatcoins peuvent refléter les variations du pouvoir d’achat d’un population donnée.

La décentralisation comme remède à l’inflation

Plusieurs flatcoins existent déjà, à l’instar du Nuon (NUON). Toutefois, le mouvement souffre pour l’instant d’un léger manque de popularité. Dans le cas du NUON, qui a vu le jour en avril cette année, le volume de trade est très bas selon les données de CoinGecko.

La popularité des tokens anti-inflation a été boostée grâce notamment à une déclaration de Brian Armstrong, le PDG de Coinbase :

« Les stablecoins constituent une étape intermédiaire importante, mais elles souffrent de l’inflation, tout comme la monnaie fiduciaire. »

L’un des arguments le plus importants des flatcoins réside dans la décentralisation. C’est d’ailleurs cela qui permet au token de conserver sa position face à l’inflation. Cependant, pour l’heure, les principaux CEX ne semblent pas encore enclins à proposer ce type d’actifs. Toutefois, les solutions de layer 2, comme Base, ne s’opposent pas au fait de supporter les développeurs dans leur création de flatcoins.