BTC -0.34%
$65,591.09
ETH 3.19%
$3,571.20
SOL 2.49%
$140.76
PEPE 8.73%
$0.000011
SHIB 2.66%
$0.000018
DOGE 2.87%
$0.12
XRP 0.05%
$0.49

L’histoire du prodige de 17 ans qui a perdu 100 000 Bitcoins

Alm Maye
| 3 min de lecture

Ce jeune prodige perd 100k de BTC

Le Bitcoin, symbole de l’innovation financière numérique, a transformé des fortunes du jour au lendemain. Zhao Tong, un adolescent chinois, incarne cette métamorphose. Après avoir acheté des Bitcoins pour seulement 10 dollars l’unité, il a fondé Bitcoinica, mais a finalement perdu presque 100 000 BTC à cause de piratages. Découvrez son histoire.

Les débuts de Zhao Tong sur le marché du Bitcoin


En 2010, le secteur des cryptos était encore peu connu du grand public. C’est dans ce contexte naissant que Zhao Tong, un adolescent chinois, découvre le Bitcoin. Il était fasciné par la possibilité de faire dans des transactions sans passer par un quelconque intermédiaire. C’est notamment ce qui l’a poussé à acheter ses premiers BTC à 10 $ l’unité en ce temps.

Mais l’achat de Bitcoin à cette époque était très compliqué. Les plateformes d’échange comme Mt Gox, bien que populaires, étaient peu fiables. Peu de temps après l’investissement de Zhao, Mt Gox a subi un “flash crash”, où le prix du Bitcoin avait chuté brièvement à 0,01 $.

Malgré ces obstacles, Zhao restait intrigué et passionné par le potentiel du Bitcoin. Son engagement précoce et sa curiosité pour la technologie sous-jacente allaient bientôt le pousser à innover dans cet espace encore peu exploré.

La création de Bitcoinica et l’innovation dans le trading sur marge


Avec ses connaissances rudimentaires en codage, Zhao Tong a créé en 4 jours Bitcoinica. Il s’agissait d’une plateforme innovante d’échange de Bitcoin. De fait, elle introduisait le concept de trading de marge. Pour faire simple, Bitcoinica permettait aux utilisateurs de spéculer sur les prix futurs du Bitcoin sans posséder la totalité du capital nécessaire.

Ce mécanisme offrait aux traders et aux mineurs la possibilité de parier jusqu’à 50 Bitcoins instantanément. Cela, bien évidemment, amplifiait ainsi leur potentiel de gain, mais aussi leurs pertes. Cette plateforme a transformé la manière dont les acteurs du marché envisageaient le trading de crypto-monnaies.

L’ascension de Bitcoinica fut rapide. L’exchange a géré des volumes de trading atteignant jusqu’à 40 millions de dollars par mois, se positionnant juste derrière Mt Gox. Zhao a gagné environ 2 000 BTC dans les 2 premières semaines suivant le lancement de Bitcoinica. Plus de 100 000 BTC étaient mensuellement échangés sur le site. Zhao était donc devenu l’un des plus jeunes chefs d’entreprise opérant dans le secteur des cryptos à seulement 17 ans.

Mais en fin 2011, il a vendu Bitcoinica à une entreprise d’investissement nommée Wendon Group afin de se concentrer sur ses études.

Malgré son succès, Bitcoinica essuyait beaucoup de critiques sur Bitcointalk. Certains mettaient en cause le jeune âge de Zhao ainsi que les mesures de sécurité de sa plateforme. Cela a notamment poussé Wendon Group à demander aux experts du domaine d’auditer la plateforme. Près de 1 million de dollars avaient été investis par la société en rachetant même le domaine Bitcoin.com.

Les piratages de Bitcoinica et les conséquences pour Zhao Tong


En dépit de tous les efforts consentis par Wendon Group, en 2012, Bitcoinica a subi plusieurs attaques informatiques dévastatrices. Le premier piratage en mars a entraîné la perte de 43 000 bitcoins. Cette catastrophe a été rapidement suivie par deux autres incidents, avec un vol additionnel de 48 000 BTC. Ces événements ont marqué l’une des plus grandes pertes de bitcoins de l’histoire des cryptos.

Aujourd’hui, l’identité des hackers n’est pas connue et Zhao s’est retiré du secteur des cryptos. De fait, ces piratages ont terni sa réputation. Accusé par certains, défendu par d’autres, son nom est devenu synonyme de risque et de vulnérabilité dans l’industrie des crypto-monnaies. L’expression “Zhao Tonged” a émergé. Elle désigne les investisseurs qui ont subi des pertes majeures dues à des fraudes ou des piratages.

Mais ces piratages ont aussi stimulé une prise de conscience généralisée quant à la nécessité de renforcer la sécurité. Cela a encouragé le développement et l’adoption de technologies de sécurisation plus robustes, comme les hard wallets ou les wallets multi-sig. Toutes ces innovations visent à prévenir les types de failles qui ont compromis Bitcoinica.


Sur le même sujet :