24 Jan 2023 · 6 min read

L'Inde lance son initiative blockchain en partenariat avec Network Capital et 5ire

Avec moins de 1% de personnes utilisant la technologie blockchain, l'enseignement des usages, potentiels et dangers liés à cette nouvelle technologie au plus grand nombre est crucial pour son adoption. Ainsi, en partenariat avec 5ire et Network Capital ,la Mission Atal Innovation, initiée par le gouvernement de Narendra Modi, a lancé ce 23 janvier un premier module de la blockchain ATL.

"Blockchain ATL Module"

La Mission Atal Innovation est l'initiative phare du gouvernement indien pour créer et promouvoir une culture de l'innovation et d'entrepreneuriat dans tout le pays. Associée au fond d'investissement Network Capital et à 5ire, une licorne indienne du Web3, la Mission a développé son premier module de blockchain. Intitulé "Blockchain ATL Module", cette première version d'une blockchain de première couche cherche à révolutionner les modalités d'interactions entre individus et entreprises, et propose une plate-forme décentralisée et sécurisée pour le stockage et le transfert de données.

Le module ATL Blockchain a été lancé ce 23 janvier en présence du Dr Chintan Vaishnav (directeur de mission d'Atal Innovation Mission), de M. Pratik Gauri (PDG et cofondateur de 5ire), de M. Utkarsh Amitabh (CMO de 5ire et PDG de Network Capital) et de Mme Deepali Upadhyay (directrice de programme, Atal Tinkering Labs et Mentor India).

À l'occasion du lancement du module Blockchain d'ATL, le directeur de mission d'Atal Innovation Mission a souligné l'importance de "l'innovation pratique" et la nécessité d'utiliser la technologie blockchain pour conduire le changement social. Partant de cette idée, Pratik Gauri a parlé du besoin d'aligner la durabilité sur l'innovation. Il a souligné, devant de jeunes étudiants présents lors du lancement, les possibilités infinies de la blockchain et comment cette technologie peut aider à résoudre les 17 Objectifs de Développement Durable fixé par les Nations Unies.

Utkarsh Amitabh a conclu la session en partageant ses réflexions sur la construction d'un internet plus équitable et décentralisé qui permettrait aux jeunes étudiants de construire et d'apprendre plus librement.

Un projet alliant secteur privé et gouvernement

Le module Blockchain d'ATL marque une étape importante dans la transformation numérique de l'Inde.

En effet, l'objectif de la Mission Atal Innovation, pilotée par le NITI Aayog - une commission politique du gouvernement chargée de tracer les grandes lignes des projets de transformations majeures entrepris par l'Inde -  est le développement de nouveaux programmes et politiques pour encourager l'innovation dans différents secteurs de l'économie. En outre, elle fournit des plates-formes et des opportunités de collaboration pour les différentes parties prenantes, et est entrain de créer une structure dite "parapluie", laquelle supervisera l'écosystème de l'innovation et de l'entrepreneuriat indien.

Sous l'égide de la Mission, plus de 10 000 écoles indiennes disposent d'Atal Tinkering Labs. L'objectif de ce programme est d'encourager la curiosité, la créativité et l'imagination des jeunes esprits et de leur inculquer des compétences telles que l'esprit de conception, le codage, l'informatique, etc.

De son côté, 5ire est devenu très populaire après avoir levé 100 millions de dollars lors de son tour de financement de série A en juillet 2022. Cette levée de financements a fait de la start up, selon les mots de son PDG, Pratik Gauri  :

[La] première licorne blockchain au monde avec la durabilité au cœur de ses préoccupations, car elle cherchait à s'aligner sur les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations unies.

Cette licorne blockchain, qui peut se targuer de la croissance la plus rapide au monde, a apporté son expertise et ses connaissances techniques pour la réalisation du module ATL. 

Il est important de noter que le Mainnet de 5ire n'a pas encore été lancé et que le projet semble déjà susciter beaucoup d'intérêt au point. Le testnet a été lancé vers la fin du mois de novembre 2022 et le mainnet devrait être prêt au troisième trimestre de 2023.

Network Capital, la plus grande plateforme de mentorat et d'accélérateur de carrière professionnelle au monde, a permis la curation et la conceptualisation du module. De plus, son fondateur, M. Utkarsh Amitabh, a récemment réitéré sa foi dans le potentiel du Web3 à transformer de fond en comble l'éducation supérieure. Selon, lui, l'enseignement de la technologie blockchain doit être encouragée. 

Notons maintenant que les trois acteurs principaux responsables du développement du "Blockchain ATL Module" regroupent à la fois la sphère privée des entrepreneurs et des investisseurs, mais aussi la sphère publique, incarnée par la Mission Atal Innovation, qui est un moyen employé par le gouvernement indien d'atteindre à ses objectifs de modernisation du pays, notamment, dans le cas qui nous intéresse, dans le domaine de l'éducation et des nouvelles technologies de l'information et de la communication. 

La préface de la feuille de route préparée par le NITI Aayog et intitulée : "Blockchain: The India Strategy (Towards enabling ease of business, ease of living and ease of governance.)" ; c'est à dire : Blockchain, la stratégie de l'Inde (Vers une facilitation du commerce, de la vie et de la gouvernance.), s'ouvre sur ces mots :

La technologie blockchain a évolué de manière à devenir, potentiellement, une force de transformation dans plusieurs aspects d'opérations menées aussi bien par le secteur privé que par le gouvernement. Son potentiel a été mondialement reconnu, de nombreuses organisations internationales ou entreprises du secteur de la technologie soulignant les bénéfices que son application engrangerait en termes de réduction des coûts d'opérations et d'amélioration de l'efficacité des processus. 

Preuve, s'il en fallait une, que les gouvernements mondiaux, mais surtout, ici, l'Inde, se lancent à leur tour dans l'arène des technologies toujours plus innovantes permises par la blockchain (NFT, Smart Contract, DAO, etc.). Ainsi peut-on sans doute tabler sur un développement rapide de l'écosystème Web3 indien. 

L'implication du gouvernement dans un tel projet peut servir de garantie sur la solidité de ce dernier, mais d'après le document stratégique cité ci-dessus, la participation de l'état indien devrait être envisagée comme un moyen d'utiliser les ressources de la puissance publique pour accélérer le rythme d'adoption de ces nouvelles technologies et ainsi se positionner en tant que leader mondial sur l'émergent marché du Web3. Car les places sont chères et la concurrence sans pitié, la main gouvernementale peut avoir un effet décisif sur l'évolution de ce secteur de son économie. 

Rappelons enfin que la technologie blockchain s'est imposée comme une force motrice dans le monde des technologies de données et des services. Elle transforme fondamentalement la façon dont nous envisageons la collaboration, l'échange d'informations et la création d'institutions au XXIe siècle.