Meta accuse une perte de 3.7 milliards de dollars pour le metaverse alors que Zuckerberg reste confiant dans Threads

Thomas Julia
| 3 min de lecture

Des chiffres qui donnent le tourni… Meta (anciennement Facebook) vient de publier ses résultats pour le deuxième semestre 2023, le 26 juillet. Si l’entreprise californienne enregistre une augmentation de 11 % de ses revenus par rapport au même trimestre l’année dernière (soit un total de 31,9 milliards de dollars), ces derniers sont plombés par son activité dans la métaverse, qui a fait perdre 3,7 milliards de dollars à Mark Zuckerberg et ses actionnaires. En revanche, Threads, son nouveau réseau social lancé l’année dernière, lui inspire confiance. Explications. 

Des pertes abyssales dans le métaverse 

Reality Labs, le département de Meta consacré à la réalité virtuelle et au métaverse, lancé début 2022, cumule à ce jour 21 milliards de dollars de pertes. Un chiffre astronomique pour un service lancé en grandes pompes à coup d’opérations de relations publiques à répétition. La directrice financière de Meta, Susan Li, a déclaré que la baisse des revenus de Reality Labs était due à celle des ventes de son casque de réalité virtuelle (VR) Quest 2. A cela se sont ajoutées une hausse des dépenses de 23% qui ont servi, selon la firme californienne, à investir dans le recrutement. Elle a conclu que les pertes d’exploitation de Reality Labs devraient augmenter jusqu’en 2023

L’IA avant le métaverse

Mark Zuckerberg a déclaré que son entreprise se concentrait sur l’intelligence artificielle “à court terme et le métaverse à plus long terme”. L’IA devient donc la priorité de Meta, même si, pour son CEO, ces 2 activités ont vocation à être complémentaires. Pour lui, son modèle d’IA Llama est utilisé pour créer un certain nombre de produits qui aideront les utilisateurs à “créer des mondes ainsi que les avatars et les objets qui les habitent également”. Le mythique fondateur de Facebook s’est également exprimé sur le réseau social Threads, lancé l’année dernière pour concurrencer un Twitter chancelant. 

Threads, une réussite?

Zuckerberg a déclaré qu’il “voyait plus de personnes revenir quotidiennement” que ce à quoi il s’attendait. Il a aussi précisé que le réseau se concentrera d’abord sur la rétention des utilisateurs, puis sur la croissance et plus tard sur la monétisation de la plate-forme.

Pourtant, le même jour, un rapport de la société d’analyse de données Similarweb a affirmé que les utilisateurs de Threads avaient diminué de 60 % depuis son lancement. Elle note un pic de 49 millions d’utilisateurs le 7 juillet sur l’application Android, qui est ensuite retombé à 12,6 millions le 23. La semaine dernière, les utilisateurs ont passé en moyenne moins de 5 minutes sur la plateforme. Même si Similarweb ne dispose pas encore des chiffres quotidiens pour les utilisateurs d’Apple iOS, elle prédit un “schéma de récession” identique. Des chiffres qui ne devaient pas figurer dans les prévisions de Mark Zuckerberg. 

Les projets post-Facebook n’ont pas l’air d’être des franches réussites pour le moment. Mais la croissance des bénéfices de l’entreprise lui donne les reins solides pour continuer à expérimenter. L’action Meta a d’ailleurs bondi de 7% après ces annonces. Mais il semble tout de même que l’inventeur du concept de réseau social ait perdu son côté visionnaire… 

Sources: Cointelegraph, Tradingview, Bitcoininsider