Accueil Actualités

Plus de réglementations cryptographiques pour le Japon

Par Tim Alper
Plus de réglementations cryptographiques pour le Japon 101
Source: iStock/Yosuke Hasegawa

L’agence de réglementation des services financiers (FSA) du Japon devrait renforcer sa surveillance des échanges de cryptomonnaies du pays.

Selon un reportage du média japonais Crypto Watch, la FSA souhaite réviser davantage de lois et renforcer la coopération avec les autorités étrangères.

Les bourses seront encouragées par le fait que la FSA a exprimé son vif désir de collaborer avec la JVCEA (Japan Virtual Currency Exchange Association), un groupe auto-réglementé, qui regroupe toutes les bourses japonaises agréées par la FSA, ainsi que plusieurs puissants acteurs commerciaux crypto.

La FSA a déclaré qu’elle chercherait à renforcer les contrôles et la surveillance des systèmes de cybersécurité des bourses à la suite du piratage dévastateur de Coincheck en 2018 et du plus récent piratage de BITpoint, qui a eu lieu plus tôt cette année.

Toutefois, la FSA a indiqué qu’elle souhaitait travailler avec la JVCEA sur ses nouvelles mesures de surveillance, indiquant que l’Agence développait un degré de confiance non négligeable dans les échanges du pays.

La FSA a également indiqué qu'elle souhaitait s'associer à la JVCEA afin de rester au courant des dernières évolutions du marché et de la technologie dans le secteur des cryptomonnaies. Et la JVCEA a accepté de procéder à des examens de certification pour les transactions sur dérivés de cryptomonnaies - qui relevaient récemment de la compétence de la FSA.

L'agence a précédemment demandé aux pays du G20 de contribuer à la constitution d'une base de données internationale des organismes de crypto-régulation et souhaite plus de communication entre les régulateurs mondiaux sur les questions relatives aux cryptomonnaies.

Par ailleurs, la FSA a annoncé l'organisation d'une deuxième série d'ateliers sur la politique en matière de cryptomonnaies cette année. Bien qu’aucune date ne soit fixée pour ces ateliers, la première série de pourparlers - qui s’est tenue l’année dernière - a permis de modifier deux lois, avec l’introduction d’une nouvelle réglementation sur les dérivés de cryptomonnaies et sur la cryptomonnaie renommée légalement en "actifs cryptographiques".

L’agence a annoncé qu’elle ferait appel aux chefs d’entreprises internationales et nationales pour qu’ils se joignent aux avocats et aux politiciens lors des ateliers d’élaboration des politiques.

Lire aussi: Le géant japonais Rakuten débarque dans le trading de cryptomonnaies

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles