Multichain cesse ses activités et explique tout ce qu’il s’est passé

Thomas Julia
| 3 min de lecture

Après des semaines de rumeurs incessantes, le couperet est tombé. Le 14 juillet, Mutlichain, l’un des plus grands protocoles de pont de réseau dans le monde des cryptos, a déclaré qu’il cessait ses opérations. C’est à travers un message publié sur Twitter que la société a annoncé la nouvelle, indiquant qu’elle était “forcée de cesser ses activités” en raison d’un manque de fonds opérationnels. Dans le tweet, l’équipe a également précisé n’avoir plus aucun contact avec son PDG, connu sous le nom de “Zhaojun”, depuis qu’il a été placé en détention par la police chinoise le 21 mai. Depuis, sa sœur a subi le même sort, et l’équipe a également perdu tout contact avec elle. Un point sur cette histoire rocambolesque, une de plus dans le monde des cryptos… 

Mai 2023, le cauchemar a commencé pour Multichain 

En mai, le début de la descente aux enfers a commencé lorsque les routes multichaînes ont été temporairement suspendues en raison d’une mise à niveau. Ce qui a entraîné des retards dans les transferts de fonds. En réaction à ces événements, la plateforme Binance a décidé de cesser temporairement la prise en charge des dépôts et retraits de certains jetons pontés multichaînes, en raison des incertitudes entourant le protocole.

Et puis les problèmes se sont aggravés pour la plateforme, car d’importantes sorties de fonds ont été détectées sur le pont Multichain MPC, suscitant des craintes pour les investisseurs. Enfin, le 6 juillet, des observateurs de la chaîne ont conclu que le protocole avait été compromis, lorsque plus de 100 millions de dollars d’actifs ont été retirés du pont Fantom vers la chaîne Ethereum.

Une impossibilité d’opérer 

Dans le tweet, l’équipe de Multichain précise également que “depuis le début du projet, tous les fonds opérationnels, les investissements et les accès aux serveurs sont sous le contrôle de Zhaojun. Hors, tous les ordinateurs, téléphones et portefeuilles du PDG ont été saisis par la police chinoise. En d’autres mots, l’équipe ne peut pas fonctionner sans son CEO omnipotent, dont la date de sortie de prison demeure encore un mystère. Et la Chine n’est pas connue pour libérer rapidement ses détenus… 

La soeur de Zhaojun également placée en détention 

Depuis la perte de tout contact avec le fondateur de Multichain, l’équipe continuait malgré tout d’opérer par l’entremise de sa sœur et des serveurs qui n’avaient pas été révoqués. Le communiqué précise que la sœur de Zhaojun avait informé l’équipe d’une nouvelle loi sur la préservation des actifs, l’obligeant à transférer les fonds restants à des adresses sous son contrôle. Conséquence ou non de cette opération, le communiqué annonce qu’elle a également été placée en détention jeudi dernier et que depuis, ils ont perdu tout contact avec elle. “Le statut des actifs qu’elle a conservés est incertain”, a même déclaré Multichain. Comme disait l’ancien président Jacques Chirac “les ennuis voyagent toujours en escadrille”. 

Première conséquence du communiqué, le jeton MULTI de Multichain est en baisse de près de 12 % au moment où nous écrivons ces lignes. Sa valeur est passée d’environ 2,28 à 2,01 dollars après l’annonce.

Encore une histoire digne d’un roman d’une chute aussi rapide que vertigineuse dans le monde des cryptos. Comme le passage en prison au Japon de l’ancien «baron» français du bitcoin Mark Karpelès, ou plus récemment la faillite de Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX, et les poursuites judiciaires entamées contre lui aux USA.

Sources: Theblock, Cointelegraph, Marketsinsider