Mysten Labs ouvre la porte au liquid staking sur la blockchain Sui

Thomas Renault
| 2 min de lecture
Mysten Labs ouvre la porte au liquid staking sur la blockchain Sui

Mysten Labs franchit une étape décisive avec sa blockchain Sui, grâce à une mise à jour réseau introduisant le concept de liquid staking. Cette nouvelle fonctionnalité permet aux détenteurs de tokens Sui de recevoir des tokens dérivés, proportionnels à la valeur de leurs tokens Sui mis en jeu, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles dynamiques d’interaction et d’investissement sur la plateforme.

Sui : une innovation dans le staking liquide

La dernière mise à jour du réseau de la blockchain de couche 1 de Mysten Labs, Sui Network, a introduit une innovation majeure : le support du liquid staking pour son token natif.

Le liquid staking, qu’est-ce que c’est ? 

Il s’agit d’un mécanisme avec lequel les participants mettent en jeu leurs tokens reçoivent en retour des tokens dérivés, calqués sur la valeur des tokens initialement misés, avec une légère possible variance. L’avantage majeur de ce système est qu’il permet aux détenteurs de tokens de mobiliser une valeur qui serait autrement immobilisée, tout en participant activement à la sécurisation et au fonctionnement du réseau.

Selon un communiqué de la plateforme, cette mise à jour « permettra aux développeurs de proposer des services avec lesquels les détenteurs de tokens pourront recevoir des tokens dérivés, en fonction de la valeur de leurs tokens Sui stakés ». De plus, la plateforme souligne que les développeurs de Sui pourront désormais proposer des solutions de liquid staking entièrement non-dépositaires.

Pour situer, Sui est une blockchain de couche 1 qui se positionne en compétition avec d’autres réseaux tels que Solana, Aptos et Sei. Cette technologie a été conçue et développée par Mysten Labs et a vu son lancement sur le réseau principal en mai dernier. Il est intéressant de noter que Mysten Labs a été fondé en 2021 par d’anciens dirigeants de Meta.

Une différenciation clé : le choix du validateur reste entre les mains de l’utilisateur

Contrairement à d’autres plateformes blockchain et à leurs contrats intelligents, Sui offre une approche innovante en matière de staking liquide. Là où certaines plateformes comme Lido émettent des tokens dérivés et décident de la délégation des tokens mis en jeu, Sui privilégie l’autonomie de ses utilisateurs. Ces derniers peuvent, en effet, choisir le validateur avec lequel ils souhaitent mettre en jeu leurs tokens, sans se soumettre au protocole de staking liquide.

Sui souligne dans sa déclaration l’importance de cette démarche. Le staking liquide, en offrant plus de flexibilité aux détenteurs de tokens, favorise la décentralisation. Il renforce ainsi les incitations à sécuriser les réseaux blockchain. Toutefois, si le choix du validateur est limité ou imposé, cela peut centraliser le pouvoir et nuire à l’objectif de décentralisation. Heureusement, la formulation de Sui en matière de staking liquide parvient à contourner cet écueil.

Source : The Block