Le Nasdaq ne lancera pas son service de garde de crypto monnaies

Thomas Julia
| 3 min de lecture

Le Nasdaq ne lancera pas son service de garde de crypto-monnaies qui avait été annoncé en Septembre dernier. C’est ce qu’a annoncé mercredi 19 juillet la CEO de l’entreprise, Adena Friedman. Le Nasdaq, 2eme bourse en valeur aux USA, s’est muée il y a quelques années en entreprise commerciale, avec toujours comme objectif d’être à la pointe de la technologie. Si l’entreprise a annoncé suspendre le projet, elle continuera de “soutenir l’évolution de l’écosystème des actifs numériques de diverses manières”. Explications. 

Un environnement jugé moins propice 

“Compte tenu de l’évolution de l’environnement commercial et réglementaire aux États-Unis, nous avons pris la décision d’arrêter notre lancement de l’activité de dépositaire d’actifs numériques aux États-Unis et nos efforts connexes pour obtenir une licence pertinente” a précisé Adena Friedman. On peut raisonnablement attribuer ce nouveau recul d’un projet lié aux cryptos à l’attitude agressive de la SEC envers le secteur depuis quelques mois. Ses plaintes contre les géants du secteur soulignent un manque de clarification dans la réglementation. La meilleure façon de faire réfléchir à 2 fois ceux qui voudraient lancer des projets innovants dans le domaine. Coinbase a d’ailleurs évoqué à ce sujet un “hiver des cryptos”

Pour rappel, le projet de création d’une société de garde de cryptos avait été annoncé en Septembre, sous le nom de Nasdaq Digital Assets. Il devrait être lancé au deuxième trimestre de cette année en attendant l’approbation du Département des services financiers de New York. Malgré cette annonce, l’entreprise tient à renouveler son implication dans le monde des cryptos

Le Nasdaq reste lié au monde des cryptos 

“Nous restons déterminés à soutenir l’évolution de l’écosystème des actifs numériques de diverses manières, notamment grâce à notre engagement continu avec les régulateurs, la fourniture de solutions technologiques complètes tout au long du cycle de vie des transactions et grâce à nos partenariats avec des émetteurs potentiels d’ETF. pour soutenir les produits cotés en bourse négociables” a tenu à préciser Adena Friedman. 

Il faut rappeler que le Nasdaq demeure l’un des principaux fournisseurs de solutions logicielles d’actifs numériques pour l’industrie. Des sociétés de Coinbase figurent toujours parmi les titres listés au Nasdaq. De plus, elle a déposé en juin les demandes de création d’un ETF bitcoin au comptant de BlackRock. 

La garde des cryptos, un enjeu majeur pour continuer à avancer 

Le monde des cryptos semble en tout cas s’accorder sur un point. Après l’année 2022 et les faillites retentissantes de FTX et de Celsius qui ont laissé de nombreux investisseurs sur le carreau, la garde des cryptos est le sujet sur lequel des avancées sont attendues. Afin de relancer le secteur et de regagner la confiance des investisseurs

Dans cette optique, la décision du Nasdaq “est un revers majeur pour deux raisons”, a déclaré Charley Cooper, ancien chef de cabinet de la Commodity Futures Trading Commission. “L’industrie a besoin de dépositaires crédibles, et le Nasdaq est un nom familier avec le respect des régulateurs. S’ils jettent l’éponge, imaginez à quel point il sera difficile pour les joueurs moins importants d’essayer de mettre en place leurs propres services de garde.” Il faudra du temps au monde des cryptos pour se remettre des derniers 365 jours que nous venons de vivre… 

Sources: Cointelegraph, CNBC, Financial Times