30 May 2022 · 5 min read

Le PDG de Kraken défend la cotation du nouveau jeton LUNA toujours en baisse de 65% après son lancement

La nouvelle blockchain Terra (LUNA) a été mise en service samedi, et le jeton LUNA nouvellement lancé a connu des périodes de trading extrêmement volatiles le premier jour, avant de se stabiliser et de gagner un peu de terrain plus tard dans le week-end. Bien que le projet reste controversé, le nouveau jeton LUNA est déjà listé sur un certain nombre de grandes bourses.

Source: AdobeStock / JustSuper

Selon Do Kwon, PDG de la société de développement Terraform Labs, le nouveau réseau portant l'identifiant "Phoenix-1" a été lancé le 28 mai à 06h00 UTC. "Le réseau principal Pheonix-1 est maintenant en ligne et produit des blocs - les services de nœuds publics, les portefeuilles et les explorateurs devraient être mis en ligne sous peu", a écrit le fondateur de Terra sur Twitter samedi.

Outre l'annonce du lancement, le fondateur de Terra, d’ordinaire assez loquace, n'a pas dit grand-chose en public, et s'est contenté de retweeter les communiqués des bourses sur lesquelles le nouveau jeton est coté.

Le premier exchange à rendre le nouveau jeton disponible pour le trading samedi a été Bybit, qui a annoncé que les marchés étaient ouverts environ 10 minutes après l’airdrop. Il a été suivi par Kucoin environ une heure plus tard.

Sur Bybit, le prix du nouveau jeton LUNA a ouvert à 0,5 USD, avant d'augmenter rapidement pour atteindre un pic de 30 USD au cours de la première heure de trading. Le prix s'est ensuite effondré à 3,5 USD, avant de se stabiliser autour de 5,5 USD.

Sur Kucoin, le prix a ouvert à 5 USD, avant de grimper jusqu'à un pic d'un peu plus de 6 USD lundi matin en Europe.

Evolution du prix de LUNA sur Bybit:

Source: Bybit.com

En plus des deux bourses susmentionnées, le nouveau jeton était, au moment de la rédaction, négocié sur OKX, Huobi Global, Gate.io, Kraken, Bitfinex et MEXC Global, selon les données de CoinGecko.

Sur un total de 1 milliard de nouveaux jetons LUNA, seuls 21 millions ont été mis en circulation ce samedi. L'offre restante sera émise en plusieurs phases, conformément au plan de refonte officiel de Terra.

Luna Classic en hausse

Alors que le nouveau jeton LUNA a été lancé, l'ancien jeton - désormais appelé Luna Classic (LUNC) - a vu son prix augmenter.

LUNC s'échangeait à 0,00014471 USD, soit une hausse de 82 % sur la journée, mais une baisse de plus de 23 % sur les sept derniers jours. Après la chute d'un prix de plus de 80 USD début mai, le jeton se classe désormais à la 75e place du marché par capitalisation boursière, selon CoinGecko.

Luna Classic a déjà été adopté par certains membres de la communauté sceptiques à l'égard de Do Kwon et de son projet de réinventer Terra. Parmi eux, un utilisateur a même mis en place une campagne GoFundMe pour amener Luna Classic à 0,07 USD. D'autres, comme le YouTuber crypto Ben Armstrong, ont écrit sur Twitter : "N'achetez plus jamais LUNA. Pas 2.0, pas 3.0, pas 3.14".

"Parfois, vous devez juste accepter votre perte. L'expérience a échoué. Passez à autre chose", a ajouté Armstrong.

Le CEO de Kraken défend le listing

Confronté aux raisons pour lesquelles Kraken a listé le nouveau jeton LUNA après avoir vu ce qui s'est passé avec l'ancien, le PDG de l’exchange, Jesse Powell, a déclaré dimanche qu'il ne considère pas nécessairement les deux jetons comme "liés".

"Y a-t-il un démantèlement technique de LUNA2 ? Est-ce que LUNA2 a les mêmes défauts ? Je ne suis pas un expert, mais on peut supposer que LUNA2 a appris quelque chose de LUNA", a déclaré Powell.

Powell a ajouté que les bourses doivent répondre à la "demande des clients" et a souligné que la cotation "n'est pas une approbation". "Nous sommes ici pour gérer une place de marché, faciliter la découverte des prix, pas pour choisir les gagnants et les perdants", a déclaré le PDG.

Pas d'acteur isolé malveillant

Par ailleurs, de nouvelles informations ont été apportées sur les événements qui ont finalement conduit à l'effondrement de la chaîne Terra originale et de son stablecoin algorithmique terraUSD (UST).

Selon la société de recherche sur les cryptomonnaies Nansen, il n'y a pas eu d'"attaquant malveillant" isolé à l’origine de l'effondrement. Ce dernier s'est produit à la suite des actions de plusieurs acteurs plus importants, y compris la société de prêt et d'emprunt crypto Celsius Network (CEL).

Selon Nansen, ces acteurs ont retiré plusieurs centaines de millions de dollars d'UST du protocole Anchor (ANC), le protocole phare de la finance décentralisée (DeFi) sur Terra où les utilisateurs se voyaient promettre des rendements de 20 % sur leurs dépôts d'UST, alors que l'écosystème Terra implosait.

Le PDG de Celsius, Alex Mashinsky, a déjà commenté le rôle de son entreprise dans le drame qui a entouré l'effondrement de Terra. Il avait déclaré le 11 mai que "tous les fonds sont en sécurité" et que "nous continuons à fonctionner comme d'habitude".

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: